Hommages à Simone Anglade

Le 5 septembre 2019, la Fédération Nationale des amicales Aveyronnaise, « Aveyronnais d'ici et d'Ailleurs » était présente à Castellenau-de-Mandailles où une foule innombrable, plus d'un millier de personnes, s'était rassemblée pour rendre un dernier hommage à Simone Anglade, conseillère départementale du canton d'Espalion et du nouveau canton de Lot et Truyère.

Elue du Conseil Départemental depuis 1998, elle y siégeait depuis 2001 en tant que Vice-présidente en charge de la commission de l'action sociale, des personnes âgées et des personnes handicapées.

Élue à l'âge de 26 ans plus jeune Maire de France, elle s’engageât rapidement en politique, au service de ces concitoyens. Elle était active et combattante dans de nombreuses actions associatives et notamment ''Sur les pas de Saint-Jacques'' qu'elle contribua à créer en 1987.

Le Président Valéry Giscard d'Estaing lui avait remis la légion d'honneur en 2012.

Courageuse, infatigable, efficace, travaillant sans relâche sur les projets, et luttant contre la maladie, son parcours fut exceptionnel, elle rejoint le panthéon des grandes dames dont les actions resteront dans les mémoires de celles et ceux qui l'auront croisé.

De nombreux hommages lui ont été rendus au cours de la cérémonie d'adieu, tout d'abord par Mélanie Vaccarella conseillère, ensuite par son binôme au Conseil départemental Jean-Claude Anglars, Jean-Claude Fontanier pour l'association ''Sur les pas de St Jacques'', le président Jean François Galliard, le sénateur et conseiller départemental Jean-Claude Luche, ledéputé Stéphane Mazars et par la Préfète de l'Aveyron pour l’hommage rendu par l’État.

Simone Anglade avait écrit ces quelques mots, peu avant sa disparition pour nous dire adieu: ''Mon pèlerinage sur terre prend fin, je vous quitte dans la sérénité pour aller vers une nouvelle vie ou aventure ».

 

Alain Marcillac

Hommage du conseil municipal de Castelnau-de-Mandailles

(Lecture faite par Madame Mélanie Vaccarella)

Bonjour à tous,

Selon le souhait de Simone, je prends la parole en tant que femme élue de la commune, au nom de l’ensemble du Conseil Municipal.

Une nouvelle épreuve vient de frapper notre commune, déjà bien meurtrie cette année. Simone Anglade s’en est allée. Nous nous retrouvons en ce jour pour lui rendre un dernier hommage dans notre village de Castelnau, dans son village. Elle y est née et ses racines y sont profondes.

Elle était très attachée à Castelnau et à l'Aubrac, qu'elle a parcouru avec son mentor, son père spirituel, Raymond Cayrel. Elu de Saint-Chély et conseiller général, il va l'initier aux joies et aux contraintes d'un mandat politique. Il la décidera à 26 ans, à briguer le poste de maire. Elle sera élue plus jeune maire de France en avril 1977 alors que, dans le même temps, elle venait de terminer brillamment son cursus universitaire à l'Ecole d'agronomie de Purpan.

Simone, une personnalité si attachante qui mettra toute son énergie au service de notre commune. Nous ne pouvons faire qu’un rappel nécessairement restreint de tout ce qu'elle y a entrepris et réalisé durant ses mandats.

Tout d'abord, elle s'est attachée, comme elle l'a dit, elle-même, à "désenclaver" nos villages. Ce sera fait dés 1983, soit, à peine 5 ans après son élection, ce qui constitue une performance quand on connait les difficultés de mener un projet de cette envergure, impliquant la participation de nombreuses autorités pour le financement et pour sa réalisation. La "TransSimonienne " et les autres réalisations ont permis à notre village de rejoindre plus directement la vallée, Saint-Côme et Espalion, bien sûr. Pour les familles, c'était faciliter l'accès à la formation des enfants grâce aux collèges et lycées, puis aux commerces et aux structures de santé notamment à la Maison de Retraite de Saint-Côme d’où elle fût membre du conseil d'administration.

Son second grand projet qui aboutira à force de ténacité et de dynamisme, sera, en octobre 1993, la desserte de l'eau pour près de 400 abonnés au bout de 65 kms de canalisation étendues de Prades à st Come. Une réelle avancée pour notre commune. « Le chantier du siècle" pour Jean Boyer qui lui succèdera à la tête de la mairie en 1995 et pour qui nous avons une forte pensée en ce jour. Le montage financier de cette réalisation pour une petite commune comme la nôtre démontrait ses qualités de gestionnaire et sa détermination.

Simone était dévouée à ses administrés. Se tourner vers nos anciens constituera une de ses préoccupations permanentes. Sa proximité avec cette population âgée lui paraissait si naturelle. Dés son élection, elle proposa la création d'un club du troisième âge dont la présidence sera confiée à Mme Madeleine Allard en 1978.

En 1982, sera inauguré le "Foyer rural" de Castelnau. Il s'agit, selon ses propres mots de répondre à "un désir profond de partager, de vivre et de rompre l'isolement". Elle n'oubliera pas, non plus, d'apporter son soutien aux foyers de Mandailles et de Condamines qu'elle inaugurera en août 90. Elle s’attachera à la rénovation des locaux de la mairie, à l’acquisition du bâtiment Malet pour restructurer l’école publique, à la rénovation de l’ancien couvent de Mandailles.

Elle n'oubliait pas de s'intéresser aussi au patrimoine de sa commune. L'entretien et la rénovation des églises de Castelnau et du Cambon en attestent. Cette dernière lui vaudra de siéger, plus tard à la Commission Régionale du Patrimoine Historique, Archéologique et Ethnologique.

Dés le début de son mandat, elle démontrera son ouverture au delà de nos frontières et, ce sera pour rejoindre Compostelle, ce qu'elle fera.

En juin 1990, elle parrainera un village roumain, SINBENEDIC dans un contexte politique local difficile et, concrètement, organisera un convoi humanitaire pour apporter à ses habitants, des vivres, divers matériels, des vêtements et des médicaments.

Il faudrait ajouter son implication dans le contexte de réalisation du film "L'Adolescente" avec Jeanne Moreau et Simone Signoret.

Ces quelques exemples illustrent une partie seulement de son action municipale.

Simone laissera son empreinte sur notre Commune, qu’elle a toujours portée et soutenue tout au long de sa vie.

Nous retiendrons d’elle sa bienveillance, sa sincérité, son amour des gens, son dévouement, sa disponibilité, sa volonté et sa combativité.

Au nom de tous les Conseillers Municipaux nous adressons à la famille et tout particulièrement à sa maman, à Mathieu Anglade maire de la Commune et son neveu, nos plus sincères condoléances.

Simone, nous espérons que vous continuerez à être notre Ange Gardien de là où vous êtes maintenant.

''Mon pèlerinage sur terre prend fin, je vous quitte dans la sérénité pour aller vers une nouvelle vie ou aventure.

Je vous quitte, Fière, Heureuse et Chanceuse d’être née dans une grande famille, d’avoir reçu éducation et formation, d’avoir été choisie pour assurer des fonctions d’élue et des responsabilités associatives, d’avoir travaillé au cours de ma vie pour servir et aider les autres.

Je vous quitte, consciente de mes imperfections, de mes maladresses, de mes faiblesses et limites, mais sûre que je serais accueillie là haut et pardonnée.

Je tiens à vous remercier de votre présence aujourd’hui à Castelnau dans cette église où j’ai été baptisée, et où, nous nous disons au revoir,

Je tiens à remercier toutes celles et ceux qui au long de ma vie m’ont accompagnée, encouragée, soutenue, aidée …, ont beaucoup prié pour moi, et ils sont nombreux !

Je pense en particulier à mes parents, mes sœurs Marie José et Christiane qui ont été formidables, mes frères, mes neveux et nièces, les amis, ceux qui m’ont formée, mais aussi les collaborateurs, les élus avec lesquels j’ai eu le bonheur de travailler.

Je voudrais dire toute ma reconnaissance à celles et ceux qui ont préparé et animé cette cérémonie.

Merci et à bientôt dans la joie du Christ lumière intérieure.''

Fait et écrit en pleine connaissance et en toute conscience en août 2019.

Partagez