En savoir plus
L'Oustal

Présentation :

Né de la volonté de l’Amicalisme Aveyronnais, cet immeuble est destiné à rassembler en un lieu commun les espaces nécessaires aux activités des 300.000 Aveyronnais de Paris et tous les Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. C’est un lien supplémentaire entre tout le mouvement amicaliste aveyronnais de par le monde, Paris et le département.
Construit à l’Initiative de la FNAA, il a été financé uniquement par l’épargne des Aveyronnais d’Aveyron et d’Ailleurs sans argent public.

La première pierre de l’Oustal a été posée le 23 décembre 1993, en présence de M. Jacques Chirac, maire de Paris, Jean Puech, ministre de l’Agriculture et Monseigneur Soubrier évêque de Nantes, e (...) Lire la suite >

Marché des Pays de l'Aveyron

Le département de l’Aveyron est riche d’un grand nombre d’entreprises familiales, artisanales ou industrielles concevant et fabriquant des produits de haute qualité. Le Marché des Pays de l’Aveyron se veut être une vitrine de la technicité de ces artisans et producteurs du département. Au cours de cette manifestation, ils viennent faire partager au public leurs passions, traditions et savoir-faire.

A l'initiative de  Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,   l’association des Producteurs de Pays et la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron,  le Marché des Pays de l’Aveyron se ve (...) Lire la suite >

Voir le site

Portrait | 23-12-2021

Julien Puech en toutes lettres

Si un jeune homme qui, dès le premier contact, inspire de la confiance, avec sa carrure de rugbyman, c’est bien Julien Puech, président des Rabalaïres (commission des jeunes aveyronnais de la Fédération) 

Né le 23 octobre 1986 à Paris dans le 14 ème arrondissement, il est le fils de Jean, originaire de Laissac et d’Odette, née dans le Calvados. Cette association de terroirs lui confère une grande générosité, un énorme amour de la vie, le sens de la fête, un esprit obstiné, consciencieux et ambitieux. Ses grands-parents, originaires de Rodez et de Laissac, étaient montés à Paris pour travailler dans le métier de la limonade.

Sa scolarité commence dans le 18ème arrondissement, où ses parents tiennent un café «L’atlantique» puis dans le 9ème arrdt. Il continue au collège St-Vincent de Paul dans le 13ème. Il poursuit ses études au Lycée Catherine Labouré jusqu’en 1ère et Terminale. Il prépare ensuite son bac en spécialité de gestion et organisation, puis un BTS au Lycée Le Rebours dans le 13ème. Et ensuite, il décroche une licence en comptabilité DCG (Diplôme de comptabilité et gestion).

Le destin lui fera rencontrer Philippe Claris, expert-comptable et trésorier de la Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises qui à ce jour est devenue la Fédération des Aveyronnais d'ici et d'Ailleurs. Il le conseillera dans son choix de carrière. Julien prend conscience de cet esprit d’entraide et de solidarité des Aveyronnais de Paris. Il intègre un cabinet comptable Pouget Soubirous et associés, qui sera renommé par la suite Virtus Expertise, où il se perfectionne. Il y exerce depuis 12 ans.

Il est passionné par l’histoire et la musique. Il aime les récits d’aventures, apprécie les textes de Brassens, Ferrat, Sardou et Renaud. Son oreille musicale ne le laisse pas insensible aux différents styles de musique : classique, électro, rock, latino, pop, etc... Julien «navigue en père peinard….. les copains d'abord» ! C’est accoudé au zinc d’un bistrot, avec une bonne bière, qu’il partage des moments de convivialité lors des soirées thématiques des Rabalaïres qu’il organise.

A défaut de jouer le ballon ovale dans une équipe, Julien pratique le vélo. En effet, François, un bon copain, qui avait fait le tour de France en bicyclette, afin de solder quatre semaines de vacances, lui donne l'idée de faire avec lui un périple entre Tours et Laissac. Obstiné et ambitieux, n’ayant pas peur des challenges, Julien enfourche la petite reine pour une belle diagonale vers l'Aveyron.

Malgré la difficulté des premières crevaisons, la pluie, les montées, il n’a pas flanché, et les péripéties du binôme ont été suivies sur les réseaux sociaux par tous les amis ! A défaut du maillot jaune, c’est le maillot rouge des Rabalaïres qui franchissait la ligne d’arrivée à Laissac-Séverac-l’Eglise... Un premier essai transformé!

C’est dans la maison familiale de ce beau village, situé entre la vallée de l’Aveyron et le Causse de Séverac le Château qu’il aime venir se ressourcer. Que la montagne est belle….

L’été, il y retrouve les amis afin de partager de bons moments festifs locaux ou avec l’amicale de Laissac dont il est le trésorier.

Une fête locale ne se fait pas sans une danse folklorique. Danseur depuis plusieurs années à la « Bourrée Montagnarde », on peut compter sur Julien pour un pas de crouzade. Quand il est en région parisienne, il organise chaque année une initiation au folklore dans un bistrot aveyronnais. Passionné de chant, il est baryton lorsque qu’une chorale le sollicite.

Membre du conseil d’administration de la Fédération des Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs, il fait partie du bureau et représente la commission « Jeunes ». Impliqué, il participe aux différentes actions mises en place. Il est très présent lors du marché des Pays de l’Aveyron à Bercy. La médaille du mérite amicaliste lui a été remise lors de la journée d'été organisée à Laissac par la Fédération en août 2019.

Julien est très engagé avec les Rabalaïres et l’amicale des Enfants du pays Laissagais. Comme beaucoup, il fait le constat amer d’un associatif impacté par la pandémie. D’un naturel optimiste, il cherche à trouver des solutions pour continuer à faire vivre nos amicales. Réseaux sociaux, visio conférence, implication des jeunes dans de nouveaux projets, nouveaux défis, nouvelle communication. C’est aussi au sein des jeunes de l’Oustal qu’il souhaite trouver des adhésions à ses idées. On peut compter sur son talent de rassembleur pour jouer collectif.

Motivé, ambitieux, la marche en avant, on lui souhaite un bel avenir auprès de Laura sa charmante compagne. On remercie l’homme généreux au grand cœur.

Au son de sa guitare, Brassens pourrait lui dire: «Elle est à toi, cette chanson, Toi, l'Auvergnat qui, sans façon, M'as donné quatre bouts de bois, Quand….»

 

 

Son portrait chinois,

si vous étiez:

  • Un style de musique: La variété française
  • Un film: Un film d’aventure
  • Une fleur: La rose
  • Un animal: L’oiseau
  • Un objet: Une bouteille
  • Un pays: La France
  • Une couleur: Rouge
  • Un sport: Le vélo
  • Un métier: Restaurateur

 

Alain Marcillac


 


 

Album photo