Robert Moiroux, un bourguignon, aveyronnais d'adoption

1/ Bonjour Robert, présentez-vous en quelques mots ?

Originaire du Beaujolais-Mâconnais, je suis « monté » à Paris en 1970 pour travailler.

Je suis retraité après plus de 30 ans passés dans l’audiovisuel public où j’ai occupé des postes qui m’ont passionnés.

Je suis trésorier de l’amicale de St Hippolyte et coprésident de la FNAA depuis bientôt 2 ans.

 

2/ Qu'est-ce qui vous a amené à l'amicalisme ?

Mon épouse, originaire de Mur de Barrez, était secrétaire d’une amicale auvergnate. Elle a rapidement souhaité me laisser sa place vu l’intérêt que j’ai vite porté à cette association qui avait superbement accueilli « l’étranger » que j’étais ! Et puis j’adore l’Aveyron (Nord et Sud !) même si je n’oublie jamais de mettre un carton de Beaujolais dans le coffre de la voiture lorsque nous allons y séjourner !

Cela fait donc 47 ans que je suis au service de l’amicalisme dont 16 ans à la Fédération … et 14 ans auprès de Gérard Paloc pour qui j’ai beaucoup de respect et d’admiration.

 

3/ Retraité, que faites-vous pour occuper vos journées ?

Toutes mes matinées (ou presque) se terminent par une heure de marche nordique au Parc de Sceaux et entre la Fédération, la copropriété où je réside, mes 2 adorables petits-fils, ma maison de campagne en mâconnais et ma passion pour la lecture quand il me reste un peu de temps, je suis, comme tout retraité actif qui se respecte, débordé !

 

4/ Auriez-vous des idées, des pistes pour amener les jeunes à l'amicalisme ?

Les jeunes ont un mode de vie et des centres d’intérêt qui ne sont plus ceux qui ont été les nôtres.

Il est donc impératif d’aller dans leur direction en leur confiant des responsabilités dans des domaines qui leur conviennent en termes d’activités, d’événements, de projets …

C’est ce que nous avons commencé à faire à la Fédération depuis quelques années et ça marche !

Le dynamisme des Rabalaïres montre également très bien que les jeunes peuvent se mobiliser comme nous l’avons fait à notre époque.

 

5/ Un dernier mot ?

Non, 2 ! Amicalisme et amitié vont très bien ensemble … et c’est pour ça que je suis toujours là … en y apportant une touche d’humour!

Mais encore...

 

Portrait chinois :

Si vous étiez un style de musique, vous seriez la musique légère classique Si vous étiez un film, vous seriez Le Grand Chemin Si vous étiez une fleur, vous seriez une pivoine Si vous étiez un animal, vous seriez un berger allemand Si vous étiez un objet, vous seriez un fût de chêne Si vous étiez un pays, vous seriez la France Si vous étiez une personnalité, vous seriez Sacha Guitry Si vous étiez une couleur, vous seriez le bleu outremer Si vous étiez un sport, vous seriez le tennis de table Si vous étiez un métier, vous seriez œnologue ou sommelier

Je rajouterai que si j’étais un plat je serai la saucisse-aligot chez mes amis de l’Auberge Aveyronnaise !!!

Partagez