Le 10 août 2017: le Taureau de Laguiole a 70 ans !

Connue pour ses couteaux, le village de Laguiole est aussi connu pour son célèbre taureau sculpté : le Taureau de Laguiole.

Symbole de la race Aubrac, la statue installée sur la place du Foirail du village a été érigée en 1947 par le célèbre sculpteur et peintre animalier, George-Lucien Guyot. Elle est devenue depuis le symbole fort du village et de la dynamique agricole locale.

Cet été le Taureau de Laguiole fêtera ses 70 ans. A cette occasion, plusieurs animations sont organisées par l’office de tourisme de la commune et les Laguiolais. Les animations se dérouleront du 8 août au 15 octobre 2017.

Les événements prévus cet été et à l’automne

L’office de tourisme de Laguiole organisera à partir du 8 août une exposition d’autres œuvres de Guyot prêtées par des collectionneurs.

Des veillées seront organisées autour d’un film sur les témoignages de Laguiolais qui ont vu arriver le taureau et sur la race Aubrac.

L’amicale La Laguiolaise a également mis en vente un couteau de Laguiole « Collection » fabriqué par La Forge de Laguiole, en série limitée avec un manche corne de vache Aubrac. Ce couteau est le couteau officiel du 70ème anniversaire du couteau. Ce couteau est uniquement vendu sur souscription auprès de la Laguiolaise (Bulletin de souscription disponible auprès de Brigitte Courty 06.63.05.95.46 ou à télécharger ici).

Le 9 août: vente aux enchères sur inter enchères de couteaux d’exception pour l’anniversaire du taureau fabriqués par des artisans couteliers de Laguiole.

Le 10 août 2017 sera une date particulièrement symbolique puisque la commune reconstituera, en présence de l’amicale de la Laguiolaise, l’inauguration officielle du Taureau qui eut lieu, il y a 70 ans, le 10 août 1947, jour de la fête locale.

La commune inaugurera le même jour, l’espace Pierre Goutal (1908-1964) sur le foirail. C’est en effet ce Laguiolais d’origine, membre de l’Amicale de La Laguiolaise et directeur général des Arts et Lettres, qui permis la réalisation de cette statue déposée par le Ministère des Beaux-Arts de l’époque.

Enfin les 70 ans du Taureau seront à nouveau célébrés à l’occasion de Foire de la St Matthieu (le 23 Septembre 2017), et du 1er Concours Départemental de la race Aubrac à Laguiole (les 13, 14 et 15 Octobre 2017)

Une statue, emblème de la race Aubrac

En 1947, la race Aubrac était en déclin. Craignant qu’elle ne disparaisse, et devant les difficultés qu’éprouvaient alors les éleveurs de l’Aubrac à vivre de leur activité, les Laguiolais de Paris réunis au sein d’une Amicale déjà depuis 1910, eurent l’idée de contribuer à la réalisation d’une statue afin qu’un symbole de la race demeure en permanence sur le foirail de Laguiole.

C’est un amoureux de Laguiole, médecin pendant de nombreuses années dans le village, le Docteur Paul Cayla, qui proposa au Maire de l’époque ainsi qu’à Pierre Goutal la réalisation du taureau.

Le taureau d’un éleveur du canton, Joseph Plagnard, d'Auriac, qui venait d'obtenir le premier prix au Concours Agricole, servi de modèle au sculpteur, Georges Guyot. Ce dernier façonna la glaise pour donner naissance à une maquette reproduisant toutes les caractéristiques de l'animal.

L’œuvre de George-Lucien Guyot (1885-1973)

La sculpture est l’œuvre de George-Lucien Guyot, sculpteur et peintre animalier français.

Passionné par le comportement des animaux, particulièrement les animaux sauvages, Guyot a traduit le résultat de ses études aussi bien par la peinture, les illustrations, la gravure, la sculpture. Guyot a réalisé ainsi un imposant Ours des Pyrénées pour le parc des Thermes de Bagnères-de-Luchon. 

L’œuvre du Taureau de Laguiole fut exécutée à Montmartre, dans les Ateliers du Bateau-Lavoir, selon la technique de fonte à cire perdue. Ce procédé permet de mouler des pièces pour lesquelles la réalisation d'un moule permanent pour la fonderie serait très complexe et donc coûteuse.

La sculpture fut ensuite remise à la maison Susse Frères, pour être coulée en bronze. C’est pour cette raison que la base de la statue (la terrasse) porte sur ses côtés latéraux les mentions suivantes : "Susse Frères Fondeurs/Paris" puis "Cire perdue" et "Guyot".

La statue fut confiée à la Ville de Laguiole en 1947 par le Ministère des Beaux-Arts.

L’initiative de Pierre Goutal

Pierre Goutal, Laguiolais d’origine, a particulièrement veillé à ce que de nombreuses communes aveyronnaises (Aubin, Gramond, Rodez, Saint-Affrique, Salles-Curan, Sénergues, Soulages-Bonneval, Montpeyroux ou encore Le Cayrol) bénéficient des libéralités de l'Etat.

C’est par son intermédiaire que s’est fait le dépôt de l’Etat à Laguiole. Ainsi, après l'approbation du projet par le ministère des Arts et des Lettres, Pierre Goutal obtenu que des fonds soient débloqués pour permettre l'exécution d’un taureau en bronze (grandeur nature) destiné à la ville de Laguiole.

Le Taureau ainsi réalisé fut installé sur un socle en orgue de basalte, offert par La Laguiolaise d'après une idée originale de l'architecte Raymond Borel et construit par Philippe Ginisty.

C’est ainsi que l’une des plaques de bronze sur le soubassement de la statue porte l'inscription suivante : "Monument offert par le Ministère des Beaux-Arts avec le concours de l'Amicale La Laguiolaise 10 août 1947".

Il se dit qu’à l'époque, le taureau ne plaisait pas à tous les Laguiolais. Certains lui trouvaient les pattes trop courtes voire trop épaisses, et la ressemblance avec le modèle laissait paraît-il à désirer.

Il n’en demeure pas moins qu’aujourd’hui la beauté de l’œuvre est indiscutée et indiscutable ! Symbole de la race Aubrac pour tout le plateau de l’Aubrac, ses nombreux visiteurs posent devant pour la photo et certains n’hésitent pas à caresser les attributs du taureau, un geste supposé avoir des vertus de porte bonheur…

En vue des festivités prévues, des travaux d’aménagements sont en cours autour de la statue du taureau, notamment le socle en basalte est restauré ainsi que le dallage jusqu'aux chaînes qui protègent le socle.

Partagez