La Bourrée Montagnarde fête ses 90 ans chez nos « Cousins d’Amérique »

L’accueil à la Mairie de Salaberry de Valleyfield

Le groupe folklorique La Bourrée Montagnarde sous l’impulsion de son Président Jean-Pierre Vic est parti au Canada 11 jours en ce mois de Juillet. A l’initiative de la famille Grémont, originaire de Mauriac qui a des amis au Québec, le groupe a rencontré l’organisatrice du séjour à Noël 2015 et les contacts Internet ont suivi jusqu’au 12 juillet 2017 où 23 membres du groupe folklorique se sont retrouvés à l’aéroport pour 7 heures de vol dont 6 de décalage horaire !

A l’arrivée à Montréal, aucune difficulté pour trouver les hôtesses qui tenaient à bout de bras un panneau comportant le logo de la Bourrée Montagnarde, l’autocar prend la route pour Sallaberry de Valleyfield au bord du lac Saint-François où les familles d’accueil attendent le groupe avec impatience.

Le 22 juillet départ de Valleyfield vers l’aéroport de Montréal

Le lendemain, la municipalité de Salaberry-de-Valleyfield a tenu à recevoir tout le groupe dans la salle du Conseil où Monsieur le Maire a présenté sa commune depuis sa création vers 1850 grâce à l’industrie textile qui a permis à la ville de prospérer ; la vice-présidente de la Bourrée Montagnarde, Martine Gasq a répondu à ce chaleureux accueil en remerciant la municipalité pour sa réception, l’organisatrice Louise pour les visites programmées et les familles d’accueil pour leur hospitalité, puis Marie-Christine Restellini a présenté le groupe folklorique, ses instruments, ses costumes et quelques danses qui ont été exécutées avec la participation très sympathique de Monsieur le Maire !

Les 11 jours de présence en cette terre québécoise sont très occupés : beaucoup de journées sont réservées aux visites à commencer par la capitale économique, Montréal : se balader dans les différents quartiers de la ville, flâner sur les diverses places animées, « magasiner » comme disent les Québécois dans les rues commerçantes, écouter un concert d’orgues dans la basilique Notre Dame à la voûte étoilée, toute en boiseries sculptées, peintes, rehaussées d’or et éclairées par des murs bleus dont l’ensemble fait merveille, telles ont été le but des explorations pédestres des uns et des autres à Montréal !

Prestation à Sainte Barbe avec les musiciens locaux

Visite guidée de l’Oratoire saint-Joseph du Mont Royal qui a permis de découvrir la vie d’un humble prêtre, portier, le frère André, l’un des Québécois les plus populaires du 20e siècle, canonisé en 2010 par le pape Jean-Paul II ; non loin de Québec, découverte des chutes de la rivière Montmorency qui se jette dans le fleuve saint Laurent, dépassant de 30 mètres les chutes du Niagara, en montant un escalier de bois à flanc de montagne pour surplomber le rideau d’eau au débit impressionnant !

Une journée à Québec, capitale administrative fortifiée, située au bord du saint Laurent, fondée en 1608 par le français Samuel de Champlain, à laquelle l’on accède par un pont mixte, routier et ferroviaire, en dentelle d’acier long de 987 mètres dominée par le célèbre Château Frontenac desservit par de nombreuses ruelles étroites et pavées très touristiques, dont le quartier le « Vieux-Québec » a été déclaré patrimoine mondial en 1985 par l'UNESCO.

Son lumière au Parlement à Ottawa

En quittant la province Québec pour l’Ontario, la Bourrée Montagnarde quitte la langue française pour le parler anglais à Ottawa,: cette ville très récente fondée en 1926 lors de la construction du canal Rideau, qui procure beaucoup de joies aux Outaouais en hiver lorsqu’il est gelé, fut désignée capitale de la Confédération Canadienne; Ottawa accueille le Parlement sur les murs duquel un spectacle son et lumière est projeté tous les soirs de cet été, sur l’unification de Canada qui célèbre en cette année 2017, ses 150 ans.

L’histoire de la fondation de Canada est également présente dans toute la ville grâce aux très nombreuses statuts de bronze rendant hommage à des personnalités françaises, anglaises ou canadiennes.

Aux Chutes de Montmorency près de Québec

Les folkloristes se souviendront longtemps de leurs prestations à Vallerfield, à Huntingdon mais aussi dans le petit village de Sainte -Barbe qui accueille chaque semaine tous les musiciens de la région jouant de l’accordéon, du violon, de l’harmonica, des cuillères pour une après-midi d’airs folkloriques et traditionnels canadiens : leur accueil, leur sourire, leur joie partagée, leurs danses, leur musique résonnent encore dans toutes les mémoires ; ils se souviendront également de la rencontre de trois Aveyronnais installés au Canada une partie de l’année et avec qui les membres du groupe ont partagé pique-nique, repas et spectacle nocturne.

Mais le plus drôle, le plus typique de ce voyage chez les « cousins d’Amérique » restera pour tous les membres du groupe le parler « vieux français » très accentué et les expressions très typiques : en effet, qui n’a pas sourit en entendant dire que la circulation est « congestionnée », que les portes « du char » (voiture) sont « débarrer » (ouvertes) et que l’on peut « débarquer » (descendre), qu’il faut mettre la « robe de nuit », ne pas oublier de remonter « le cadran » pour se réveiller, passer à la « chambre de bain », goûter les « rôtis » (pain grillé) au petit déjeuner et « magasiner », terme tellement plus français que le mot shopping !

A Montréal devant l’Oratoire

De nombreux souvenirs engrangés, profusion de photos prises, beaucoup de visites appréciées mais surtout de très belles marques d’amitié de ces « cousins » francophones et fiers de l’être, avec notamment cette dernière soirée chez Joanne et André au bord du lac saint – François, le tour de bateau avant la tombée de la nuit, la baignade dans la piscine, le repas québécois préparé par toutes les familles d’accueil, le chant « Ma France » entonné par La Bourrée Montagnarde en remerciements et la réponse chantée de Richard et Suzanne « Ami, Revient » !

Quelle bonne idée que celle de ce voyage, l’année des 90 ans de la Bourrée Montagnarde !

Grand merci à Jean-Claude et Marie-Hélène pour le contact, à Louise pour l’organisation, à France pour les préparatifs et aux familles québécoises pour leur amitié !

Suivre l’actualité du groupe sur le site internet : http://www.bourree-montagnarde.fr/ mais aussi sur facebook.

N’hésitez pas à commander au prix de 10 € (frais de port en plus) le dernier CD « Résonances » ou clé USB (qui en plus des 17 titres du CD comprend 700 photos en souvenir du groupe) auprès de Martine Gasq 06 75 86 37 34

Les répétitions des adultes reprendront le Mercredi 30 août à 21 H à l’adresse habituelle à Vincennes.

La Bourrée Montagnarde participera à la journée Intergroupes organisée par La Bourrée de Paris le samedi 16 septembre 2017.

Contacts : Jean Pierre VIC, Président : 01 43 89 04 64 ou Martine GASQ, Vice-Présidente : 06 75 86 37 34

 

B.M.

Partagez