Dans les coulisses du Marché de Pays

1er épisode : en amont, marche !

C’est dès le 1er mars que démarre la préparation du Marché des Pays de l’Aveyron de Paris Bercy.

Tout d’abord il faut envoyer le dossier d’inscription aux 3 chambres consulaires qui se chargent de le transmettre à leurs ressortissants dont bien entendu tous les exposants de l’année précédente.

Ceux qui souhaitent participer au marché renvoient leur dossier à la Fédération.

Si de rares emplacements se libèrent d’une année sur l’autre, une commission d’agrément, composée des chambres consulaires et de responsables de la fédération, choisit le ou les nouveaux exposants parmi les nombreux postulants.

La difficulté est de respecter un harmonieux équilibre au sein du marché entre produits régionaux comme la charcuterie, la boulangerie-pâtisserie, le fromage … et l’artisanat.

Nous y veillons et y avons réussi jusqu’à ce jour.

A la suite de ce choix, un plan du marché est établi et la grande majorité des nos fidèles exposants souhaite vivement conserver chaque année le même emplacement.

Vers la fin mai, il est temps de demander les autorisations nécessaires à la tenue du marché à la Mairie de Paris.

Pendant ce temps la Commission Communication de la Fédération se charge de préparer l’affiche, le flyer et le set de table, sans oublier le fameux Zine dans lequel on retrouve articles et encarts publicitaires venant principalement des exposants mais également d’autres entreprises aveyronnaises souhaitant paraître dans ce magazine entièrement dédié au marché.

Nous rencontrons aussi le commissaire de l’antenne située rue de l’Aubrac qui libère les places de stationnement devant chez lui

Début septembre il faut organiser la distribution de 100 à 200 000 sets de tables dans les brasseries aveyronnaises parisiennes, ce qui constitue une publicité particulièrement importante. Énorme tâche.

Une semaine avant le marché il ne faut pas oublier d’installer les panneaux d’interdiction de stationner dans les rues concernées pour permettre la mise en place des stands et le stationnement des véhicules des exposants dont certains nécessitent un branchement électrique.

L’installation des stands et du réseau électrique ainsi que la sonorisation du marché est confiée à une entreprise extérieure spécialisée, AVRP75.

Les mardi et mercredi qui précédent le marché , affichage dans tout le quartier et distribution de flyers le matin à la sortie du métro.

Communication dans les boites à lettres des riverains et réunion d’information dans une salle paroissiale qui servira pour le Salon du livre et qui nous est prêtée par la paroisse Notre Dame de la Nativité de Bercy, c’est lors de la messe du dimanche matin qu’un de nos groupes folklorique se produira.

Le jeudi, veille du 1er jour du marché, est déjà une date importante puisque les exposants arrivent du pays et peuvent déjà installer leur stand dans l’après-midi. Nous les accueillons chaque année dans la joie et la bonne humeur et nombre d’entre eux depuis l’origine en octobre 2000 .

C’est aussi ce jour-là que les responsables du bar et de l’aligot, qui ont déjà passé toutes leurs commandes pour les 3 jours à venir et recruté leurs nombreux bénévoles, installent leur matériel.

Bien entendu cette description des tâches ne saurait être exhaustive tant elle est longue et celles qui n’ont pas été citées nous pardonneront !

Il est temps maintenant d’aller prendre des forces et se reposer quelques heures avant que la fête ne commence … le vendredi dès 7 h du matin pour les exposants et 9 h pour le public, impatient de faire ses provisions!

Partagez