Catherine André : il y a du Gauguin dans ses vêtements

Catherine André, 62 ans est née à Toulouse. C’est une styliste de mode résidant à Millau. Elle est à la tête depuis 1996, d’un atelier, d’un magasin d’usine et de quatre boutiques (dont 3 à Paris), et réalise 80% des ventes à l’exportation. Le parcours de Catherine est plutôt original et varié : « Dans les années 80, lors d’un voyage en Irlande, j’ai découvert les couleurs et la lumière, ça a été un choc ! C’est des paysages extrêmes. On retrouve aussi ces émotions dans l’Aveyron. J’ai fait un journal de voyage, pas vraiment un ouvrage, mais comme une Pénélope avec mes aiguilles, en tricotant. Et, c’est devenu un pull. Ensuite, j’ai fait des pulls uniques à la main. Quelques années plus tard, je suis partie travailler à Paris car je réalisais des échantillons de maille et des dessins de style que j’ai présentés à des bureaux de stylistes. Puis j’ai été orientée vers Rossana Orlandi, l’une des plus grandes stylistes Milanaise. Un stage de 3 mois a abouti à une collaboration de 7 ans. Mr Armani et Mr Versace venaient dans son studio. Ensuite, je suis rentrée en France, catapultée dans le monde industriel de la mode. A l’issue de ma rencontre avec Philippe Model, j’ai lancé ma première collection. Il n’avait rien à voir avec la maille, mais j’aimais son travail sur les couleurs. Finalement nous avons fait ensemble une collection d’accessoires. Ensuite j’ai décidé de me lancer seule en 1996, et ça a très bien marché. »

Une production made in France, des créations sensibles, toute en douceur et empreintes de grande finesse. Sa dernière collection est inspirée des îles du Pacifique (Marquises, Samoa, Okinawa…) et des récits d’aventuriers (Herman Melville, Emile Guimet, Paul Gauguin…). Fine coloriste elle nous conte les habits comme quelque chose : « d’intemporel, de contemporain, coloré, sans étiquette et intergénérationnel ».

Partagez