En savoir plus
L'Oustal

Présentation :

Né de la volonté de l’Amicalisme Aveyronnais, cet immeuble est destiné à rassembler en un lieu commun les espaces nécessaires aux activités des 300.000 Aveyronnais de Paris et tous les Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. C’est un lien supplémentaire entre tout le mouvement amicaliste aveyronnais de par le monde, Paris et le département.
Construit à l’Initiative de la FNAA, il a été financé uniquement par l’épargne des Aveyronnais d’Aveyron et d’Ailleurs sans argent public.

La première pierre de l’Oustal a été posée le 23 décembre 1993, en présence de M. Jacques Chirac, maire de Paris, Jean Puech, ministre de l’Agriculture et Monseigneur Soubrier évêque de Nantes, e (...) Lire la suite >

Marché des Pays de l'Aveyron

Le département de l’Aveyron est riche d’un grand nombre d’entreprises familiales, artisanales ou industrielles concevant et fabriquant des produits de haute qualité. Le Marché des Pays de l’Aveyron se veut être une vitrine de la technicité de ces artisans et producteurs du département. Au cours de cette manifestation, ils viennent faire partager au public leurs passions, traditions et savoir-faire.

A l'initiative de  Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,   l’association des Producteurs de Pays et la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron,  le Marché des Pays de l’Aveyron se ve (...) Lire la suite >

Voir le site

Actualité | 14-04-2022

La Nuit de la BM

En janvier 2022, alors que la Covid sévit encore, que les masques obligatoires cachent tous les visages, le bureau du groupe folklorique La Bourrée Montagnarde décide de maintenir une soirée de retrouvailles. Compte-tenu des obligations sanitaires de ce début d’année, la soirée revêtira un caractère privé. C’est ainsi qu’est décidé « La Nuit de la BM » fixée au samedi 2 avril au Café LE CARDINAL tenu par Pierre-Jean Borrel et Vincent Bonnenfant, ancien du groupe. 

En ce 95ème anniversaire, c’est la « Famille Bourrée Montagnarde » qui est à l’honneur, ravie d’avoir Françoise Mergy et Georges Verdale nonagénaire, qui ont donné de nombreuses années au groupe en tant que costumés, toujours de bonne humeur, toujours souriants, toujours contents de venir aux répétitions et aux sorties.

Et, puisque « famille » rime avec « enfants », c’est à la génération montante dont la moyenne d’âge est d’à peine 7 ans, qu’est revenu l’honneur de présenter le spectacle folklorique. L’apéritif offert par la Maison Ricard et par les hôtes qui ont mis sur le comptoir leur bière « la Petite Française » permet à chacun de discuter à bâtons rompus, de se revoir après 24 mois sans fête et de prendre des nouvelles les uns des autres. Quelques jeunes anciens sont de retour et ont plaisir à confronter leur expérience estudiantine de stagiaire avec la réalité de la vie professionnelle de leurs aînés. Tous les convives sont extrêmement contents de ces retrouvailles et prennent place pour une soirée qui s’annonce décontractée et familiale. 

L’effervescence règne dans le coin vestiaire pendant que tous les participants apprécient le menu du terroir généreusement servi : inquiets à l’idée de danser devant leurs parents et nombre de folkloristes, les enfants sont néanmoins impatients d’entrer en scène ! L’orchestre de la Bourrée Montagnarde annonce la relève et le début du spectacle : les petites filles tout sourire agitent jupes et robes, les garçons saluent leur cavalière en soulevant maladroitement le chapeau et tous sont heureux de présenter les bourrées qu’ils ont apprises sous la houlette d’Alix Rousseau, jeune vielleuse du groupe qui a préparé le spectacle avec Régine Bonnenfant et Marie-Christine Restellini. Même le petit Maxence, bras en écharpe suite à une chute quelques jours auparavant, a tenu à danser cette danse gracieuse, ce menuet qu’est « lou Maniguet ». Les bourrées s’enchaînent toutes ovationnées et encouragées par vivats et applaudissement des folkloristes répartis dans la salle, avant qu’eux-mêmes ne soient invités pour une gigue finale. 

Au cours de la soirée, une décoration amplement méritée est décernée à Charles-Henri Sabrazes pour plus de 40 ans de fidélité à la Bourrée Montagnarde. Décoration remise par son cousin, le Président du groupe, Jean-Pierre Vic, devant sa famille et sa maman qui a tenu à être présente. Originaire d’Estaing, par sa maman née Odette Gineston et de Saint-Gervais par son papa, Charles-Henri Sabrazes est entré à La Bourrée Montagnarde alors qu’il était adolescent. Membre d’une famille nombreuse de folkloristes, Charles-Henri est, pendant de longues années un danseur de bourrée très expressif ! 

Fidèle aux répétitions, il est présent pour toutes les sorties qu’elles soient en semaine ou le dimanche et, avec sa famille a participé à plusieurs festivals de folklore à l’étranger. Actuellement, Charles-Henri qui se met à la cabrette, est un des plus anciens folkloristes de la Bourrée Montagnarde. Charles-Henri reçoit des mains de Candice Franzi, son portrait dessiné et encadré par Sylvie Lugans, qui, dans sa passion a également croqué le président Jean-Pierre Vic, la vice-présidente Martine Gasq ainsi que Régine Bonnenfant et Yannick Rousseau, tous très actifs au sein du groupe.

Un peu après ce rite protocolaire, Stéphanie Dale entraîne tous les folkloristes dans une chanson qui fête les retrouvailles après deux années d’absence de rencontre. Que serait une soirée auvergnate sans tombola ? Grâce aux nombreux et généreux donateurs folkloristes et amis du groupe, la tombola annoncée par Thibault et Damien, un duo de voix claires et bien placées mêlant humour et attention, a permis à de nombreux convives de repartir chargés de très beaux lots. 

Bientôt, au son de la cabrette, de l’accordéon et de la vielle, les danseurs n’hésitent pas et se ruent sur la piste pour quelques bourrées puis glissent vers des danses actuelles lancées par Dany, le D.J. de la soirée mettant ainsi la salle en ébullition jusqu’à une heure avancée de la nuit. 

Lorsque la soirée est bonne, le temps passe vite, et c’est au petit matin que chacun regagne son domicile à pied, à vélo, en premier métro ou en voiture, ravis de cet anniversaire et se donnant rendez-vous aux prochaines répétitions pour saluer cette « Nuit de la BM » au format inédit qui restera dans les mémoires des fils et filles de la Bourrée Montagnarde ce groupe qui accuse 95 années d’existence et qui peut être fier de la nouvelle génération 

Album photo