En savoir plus
L'Oustal

Présentation :

Né de la volonté de l’Amicalisme Aveyronnais, cet immeuble est destiné à rassembler en un lieu commun les espaces nécessaires aux activités des 300.000 Aveyronnais de Paris et tous les Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. C’est un lien supplémentaire entre tout le mouvement amicaliste aveyronnais de par le monde, Paris et le département.
Construit à l’Initiative de la FNAA, il a été financé uniquement par l’épargne des Aveyronnais d’Aveyron et d’Ailleurs sans argent public.

La première pierre de l’Oustal a été posée le 23 décembre 1993, en présence de M. Jacques Chirac, maire de Paris, Jean Puech, ministre de l’Agriculture et Monseigneur Soubrier évêque de Nantes, e (...) Lire la suite >

Marché des Pays de l'Aveyron

Le département de l’Aveyron est riche d’un grand nombre d’entreprises familiales, artisanales ou industrielles concevant et fabriquant des produits de haute qualité. Le Marché des Pays de l’Aveyron se veut être une vitrine de la technicité de ces artisans et producteurs du département. Au cours de cette manifestation, ils viennent faire partager au public leurs passions, traditions et savoir-faire.

A l'initiative de  Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,   l’association des Producteurs de Pays et la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron,  le Marché des Pays de l’Aveyron se ve (...) Lire la suite >

Voir le site

Événement | 01-07-2021

Eté 2021, la Route de l'énergie fête ses 10 ans + 1 !

A cette occasion, elle est "mise en musique" majestueusement, grâce à ce concert unique et prestigieux qui va avoir lieu le 27 août à 19h00 dans La Salle des machines du barrage de SARRANS.

Voici le lien YouTube de cet évènement: https://youtu.be/Vzapctwrz4I

Le podcast proposé de l'émission radiophonique LA COIFFEUSE AUX ACCENTS rend hommage à ces "Cathédrales Englouties" de l'histoire humaine et met en évidence l'importance historique et culturelle des barrages, celle musicale aussi!

La musique des eaux est unique...

Par exemple, ces femmes font chanter les rivières et sont à l’origine d’une forme de musique unique au monde : La Musique des eaux https://youtu.be/vUUVEvffzSI

Claude Debussy a fait de cette thématique un chef d'ouvre https://youtu.be/SJILQWePbt4

Fabrice EULRY, Le Chopin du Boogie et Le Bach du Rhythm & Blues a su également en proposer sa propre interprétation verbale et musicale via cette émission spéciale.

Gilette GUIDET, chargée de communication EDF Hydro Lot-Tuyère en parle aussi brillamment!

Bonne écoute, donc!

N'OUBLIEZ PAS!

Rendez-vous le 27 août à 19h00 à La Salle des Machines de la centrale hydroélectrique de SARRANS!

La réservation est obligatoire auprès des offices de tourisme d'Agences en Aubrac 05.65.66.19.75 et de Mur de Barrez 05.65.66.10.16 dès le 1er juillet.

Quelques informations utiles:

La Route de l'énergie forme des circuits inédits de découverte des barrages, des centrales hydroélectriques et des sites touristiques emblématiques des vallées du Lot et de la Truyère.

Route de l'énergie, Entre Cantal et Aveyron, met en valeur un patrimoine industriel exceptionnel.

Les vallées du Lot et de la Truyère sont uniques, elles concentrent une grande diversité d’aménagements hydroélectriques et contribuent à la production de la première énergie renouvelable en France. Plus qu’une activité économique, elle est devenue une identité et un lien entre les territoires.

Espaces d’information, circuits de visite, points de vue aménagés vous accueillent et vous accompagnent dans la découverte de l’hydroélectricité et de ces territoires riches de leur patrimoine, de leurs activités et d’un environnement préservé.

Le Belvédère de Sarrans, ce géant de béton est le 8e barrage le plus haut de France !

Rivière : la Truyère.
Barrage : de type poids, hauteur : 105 mètres.
Retenue : 35 km de long ; volume : 296 millions de mètres cubes.
Puissance de la centrale : 183 mégawatts.

Du belvédère aménagé en rive gauche, les visiteurs pourront observer ce géant de béton qu’est le barrage de Sarrans et s’informer grâce à des panneaux explicatifs.

Renseignements au 05 65 66 19 75.

Espace EDF Truyère

Un immense parcours pédagogique dans l’ancienne salle de commandes de la centrale de Couesques, permettant au public de découvrir l’hydroélectricité !

Après la visite, direction le barrage pour une vue magnifique !

Renseignements au 05 34 39 88 70

LES 11 BARRAGES DU CANTAL ET DE L'AVEYRON REPRESENTENT AUJOURD'HUI LA PUISSANCE DE 2 REACTEURS NUCLEAIRES? SOIT PRES DE 10% DE LA CAPACITE HYDRAULIQUE EN FRANCE!

Le SAVIEZ-VOUS QUE?

C'était l'époque des pionniers de la mécanique, des ingénieux et des ingénieurs. La IIIème République était consolidée. Dans Les Alpes, des torrents canalisés dans des conduites forcées actionnaient des turbines.

Aristide Bergès (1833-1904), ingénieur originaire de Lorp dans l'Ariège, utilisait depuis 1882 à Lancey (Isère) une chute d'eau pour obtenir de l'énergie et alimenter une usine à papier; il devait s'imposer comme l'inventeur de la houille blanche en France et son promoteur.

Dans le même temps, le moteur électrique était inventé alors qu'il était possible de transporter désormais l'électricité sur de grandes distances puis d'en fabriquer pour le compte de l'industrie.

Dans le Cantal, L'Aveyron et La Lozère du dernier quart du XIX siècle, des hommes imaginatifs étudiaient également les différentes manières d'en produire grâce aux chutes d'eau pour actionner des moulins, des scieries et des usines textiles, éclairer les rues et les places des petites villes ou même des bourgs.

Dans le bassin du Lot, un ecclésiastique se distingua le premier en proposant, dès 1883, d'installer une turbine sur la boralde de Flaujac pour équiper la trappe de Bonneval et sa chocolaterie, au-dessus d'Espalion.

L'aumônier de cette abbaye de femmes qui fabriquait du chocolat depuis 1878 sollicita l'une des relations, camarade d'enfance et ingénieur en électricité, Ernest Lamy. Celui-ci appliqua des principes qui avaient démontré ailleurs leur efficacité.

L'évènement était tellement marquant que La Revue des Sciences affirma, dans un numéro de novembre 1885, que c'était "l'une des plus intéressantes applications de l'électricité en France".

Il intrigua de nombreux habitants d'Espalion qui se déplacèrent à Bonneval pour découvrir les mystérieuses lampes à incandescence - à filament de carbone - qui brillaient maintenant au monastère et que l'un de leurs compatriotes, l'inventeur Louis Denayrouze (1848-1910), avait contribué à perfectionner.

Paul Rieu, premier magistrat et propriétaire du moulin d'Espalion, enflamma aussitôt pour cette révolution technique.

Bientôt, une ambition l'anima pour la modeste sous-préfecture: l'éclairer grâce à l'électricité.

Il ne ménagea ni son temps ni son argent pour y parvenir, construisant l'usine dans son propre moulin et assumant toutes les dépenses. Le 25 juillet 1886, la municipalité en attribuait le monopole à une société anonyme qui promettait d'installer 45 lampes formées de 10 bougies chacune; elles seraient allumées du crépuscule jusqu'à une heure du matin.

La première "répétition générale" se déroula le 14 octobre 1888 au moulin de Paul Rieu en présence d'une masse de curieux.

Le jour de l'inauguration Le Bulletin d'Espalion écrivait: "Dans nos rues, la lumière est si vive qu'on peut lire son journal à 15m de distance des lampes".

Pages Facebook en lien avec cet événement: BLUES EN AVEYRON et PARFUMS D'AVEYRON

Ces 2 projets sont entièrement liés.