En savoir plus
L'Oustal

Présentation :

Né de la volonté de l’Amicalisme Aveyronnais, cet immeuble est destiné à rassembler en un lieu commun les espaces nécessaires aux activités des 300.000 Aveyronnais de Paris et tous les Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. C’est un lien supplémentaire entre tout le mouvement amicaliste aveyronnais de par le monde, Paris et le département.
Construit à l’Initiative de la FNAA, il a été financé uniquement par l’épargne des Aveyronnais d’Aveyron et d’Ailleurs sans argent public.

La première pierre de l’Oustal a été posée le 23 décembre 1993, en présence de M. Jacques Chirac, maire de Paris, Jean Puech, ministre de l’Agriculture et Monseigneur Soubrier évêque de Nantes, e (...) Lire la suite >

Marché des Pays de l'Aveyron

Le département de l’Aveyron est riche d’un grand nombre d’entreprises familiales, artisanales ou industrielles concevant et fabriquant des produits de haute qualité. Le Marché des Pays de l’Aveyron se veut être une vitrine de la technicité de ces artisans et producteurs du département. Au cours de cette manifestation, ils viennent faire partager au public leurs passions, traditions et savoir-faire.

A l'initiative de  Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,   l’association des Producteurs de Pays et la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron,  le Marché des Pays de l’Aveyron se ve (...) Lire la suite >

Voir le site

Actualité | 01-02-2022

Dictada occitana 2022

Comme chaque année, la coordination des associations occitanes de Paris et d’Ile-de-France a organisé la Dictada occitana annuelle, le samedi 29 janvier, en même temps que des dizaines d’autres associations en faisaient autant en Occitanie. (Occitanie étant la vaste étendue dont la langue est l’occitan, et non uniquement la région administrative récemment dénommée ainsi). 

Cette épreuve a eu lieu, comme depuis des années, dans les locaux de la Fédération des Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs que nous remercions pour leur aide amicale et logistique. 

Cette année, les participants ont dû faire face à un texte intitulé « Ann an Oisean Cùbhraidh Gàrraidh* ». Les Occitans tenaient par ce choix à saluer la renaissance d’une autre langue minorisée -le gaëlique  écossais- dont de jeunes auteurs se font un devoir de ressusciter l’emploi, liée à leur culture. Bien en tendu, le texte en question avait été, au préalable, adapté à l’occitan! 

Nous sommes tous venus à bout -avec plus ou moins de bonheur- des chausse-trapes orthographiques dont nous menaçait ce texte venu de si loin et avons clos l’après-midi en nous réconfortant autour d’un apéritif bien amical.

A l’an prochain! 

* Revue OC N°138 - 09/21 - pp. 25-25 - Adaptacion a l’occitan: Bruno Peiràs -

 

Album photo