En savoir plus
L'Oustal

Présentation :

Né de la volonté de l’Amicalisme Aveyronnais, cet immeuble est destiné à rassembler en un lieu commun les espaces nécessaires aux activités des 300.000 Aveyronnais de Paris et tous les Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. C’est un lien supplémentaire entre tout le mouvement amicaliste aveyronnais de par le monde, Paris et le département.
Construit à l’Initiative de la FNAA, il a été financé uniquement par l’épargne des Aveyronnais d’Aveyron et d’Ailleurs sans argent public.

La première pierre de l’Oustal a été posée le 23 décembre 1993, en présence de M. Jacques Chirac, maire de Paris, Jean Puech, ministre de l’Agriculture et Monseigneur Soubrier évêque de Nantes, e (...) Lire la suite >

Marché des Pays de l'Aveyron

Le département de l’Aveyron est riche d’un grand nombre d’entreprises familiales, artisanales ou industrielles concevant et fabriquant des produits de haute qualité. Le Marché des Pays de l’Aveyron se veut être une vitrine de la technicité de ces artisans et producteurs du département. Au cours de cette manifestation, ils viennent faire partager au public leurs passions, traditions et savoir-faire.

A l'initiative de  Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,   l’association des Producteurs de Pays et la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron,  le Marché des Pays de l’Aveyron se ve (...) Lire la suite >

Voir le site

Actualité | 17-10-2022

Concours département 2022 de la race Aubrac à Brameloup

Ce samedi 15 octobree 2022, le  concours départemental de la race Aubrac s'est tenu à Brameloup sur les communes de Prades d’Aubrac et de Saint-Chély d’Aubrac. Sou le soleil automnal de l'Aubrac, c'est quelques 240 animaux  qui  ont été présentés devant plus d’un millier de personnes, Ces 240 animaux  étaient de haute qualité et ont permis aux éleveurs de se voir attibuer de nombreux prix.

Roger Auguy, Maire de Prades, insistait sur le développement de l'Aubrac et celui de cette race bovine : «Quand on remonte le temps, on se souvient d’une race en perdition. Aujourd’hui grâce aux bonnes orientations que vous avez su prendre, à la communication extrêmement bien faite, elle est devenue une des toutes premières races à viande de France. Non seulement, vous l’avez améliorée mais vous avez aussi permis au territoire d’être mieux connu. Quelle meilleure image pour les touristes que de voir ces superbes troupeaux paître sur ces grands espaces. L’image que donne ce mode d’élevage fait partie de ce que recherche le public. Le bien-être animal, sur nos montagnes, prend tout son sens. Il est évident que l’élevage et le tourisme ont un lien commun.».

Album photo