Un CD pour les 90 ans de la Bourrée Montagnarde

« Résonances »… Quel beau titre chargé de sens pour un CD… !

Résonner…faire écho…transmettre un son...remémorer…c’est tout cela à la fois !

En nommant son troisième CD « Résonances », la Bourrée Montagnarde a souhaité marquer un anniversaire exceptionnel : 90 ans d’existence, 90 ans de folklore, 9 dizaines de musique et de chants pour ce 9ème enregistrement ! Ce CD fait appel à la mémoire avec de vieux airs sur lesquels les nombreux folkloristes qui sont passés dans le groupe ont dansé, mais se veut aussi moderne par l’interprétation et la structure des morceaux.

D’emblée, l’écoute se fait attentive : quelques sonnailles résonnent dès le premier sillon : on se croirait en Auvergne, l’été, lorsque les troupeaux paissent tranquillement sur l’Aubrac, autour des burons et que leur déplacement fait tinter les cloches. Puis, surprise, c’est le poème de Paul Athanase « l’Auvergnat » dialogué par deux jeunes, à la diction irréprochable, qui plante le décor et brosse le portrait très réaliste de ces régionaux qui ont investi Paris au siècle dernier.

Suivent des bourrées énergiques, à l’écoute desquelles l’on imagine les doigts courir sur l’accordéon déployé, afin d’en sortir un maximum de son, des bourrées connues revisitées grâce à quelques contre chants que l’on perçoit au loin, comme lorsque l’écho renvoie le dernier son, des bourrées où les ahucs, ces cris lancés à travers la montagne pour tromper l’ennui ou signaler sa présence, semblent déchirer l’air…de musique !

La vielle très présente agrémente de façon très originale cet enregistrement : le duo de vielles est un moment très agréable, surprenant, qui nous plonge au Moyen Age quand les troubadours arpentaient les chemins du Pays d’Oc en faisant vibrer les cordes le leur instrument. A l’écoute, l’on entend le jeu des doigts sur les touches qui pincent les cordes, le son, si particulier de l’instrument, est chaleureux et le rythme soutenu : les vielles jouent ensemble puis se séparent chacune interprétant son air pour se fondre dans le silence : un magnifique moment d’écoute !

Que serait un CD auvergnat sans cabrette ? Cet instrument qui fit danser de très nombreux Auvergnats rue de Lappe, héritière de la musette de cour, la cabrette au son aigrelet donne si bien la réplique à l’accordéon et à la vielle ! Le regret de cabrette qui ponctue ce CD est interprété avec brio et soutenu par l’orgue, ce qui donne davantage de profondeur au son et aux vibratos : un intense moment d’émotion !

Toute la modernité du groupe La Bourrée Montagnarde transparaît dans l’interprétation des musiques, rythmées par l’accordéon, la cabrette et la vielle, et des chants soutenus par la flûte traversière et le clavier ; les voix sonores des garçons contrastent avec celles des filles tout en finesse, les uns répondent aux autres, dialoguent ; une belle façon d’actualiser quelques chants anciens.

Ce CD à la pochette originale aux couleurs chaudes, dont l’aquarelle évoque parfaitement le titre, enregistré au studio l’Entresol, tenu par un Aveyronnais d’Entraygues a été soutenu par de généreux bienfaiteurs sans qui il n’aurait pu voir le jour. Avec ses nombreuses musiques à danser, ce CD est un véritable plaisir : vivant, énergique, il sait aussi être apaisant et harmonieux : une belle réussite pour la Bourrée Montagnarde qui nous offre, un intense moment de bonheur pour ses 90 ans …. !

Le CD de 17 titres et la clé USB comportant musiques et 400 photos mémoire du groupe, sont disponibles au prix unitaire de 10 € ou 15 € frais de port inclus, auprès de Martine Gasq 06 75 86 37 34

CD ou clé USB à consommer sans modération…. N’hésitez pas, vous ne serez pas déçus !

www.bourree-montagnarde.fr/

Partagez