En savoir plus
L'Oustal

Présentation :

Né de la volonté de l’Amicalisme Aveyronnais, cet immeuble est destiné à rassembler en un lieu commun les espaces nécessaires aux activités des 300.000 Aveyronnais de Paris et tous les Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. C’est un lien supplémentaire entre tout le mouvement amicaliste aveyronnais de par le monde, Paris et le département.
Construit à l’Initiative de la FNAA, il a été financé uniquement par l’épargne des Aveyronnais d’Aveyron et d’Ailleurs sans argent public.

La première pierre de l’Oustal a été posée le 23 décembre 1993, en présence de M. Jacques Chirac, maire de Paris, Jean Puech, ministre de l’Agriculture et Monseigneur Soubrier évêque de Nantes, e (...) Lire la suite >

Marché des Pays de l'Aveyron

Le département de l’Aveyron est riche d’un grand nombre d’entreprises familiales, artisanales ou industrielles concevant et fabriquant des produits de haute qualité. Le Marché des Pays de l’Aveyron se veut être une vitrine de la technicité de ces artisans et producteurs du département. Au cours de cette manifestation, ils viennent faire partager au public leurs passions, traditions et savoir-faire.

A l'initiative de  Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,   l’association des Producteurs de Pays et la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron,  le Marché des Pays de l’Aveyron se ve (...) Lire la suite >

Voir le site

Actualité | 20-01-2017

XANA, artiste peintre dans un bistrot Aveyronnais de Paris

Aveyronnais d’ici et d’Ailleurs… Il existe des personnes qui sont et d’ailleurs et d’ici.

Ainsi, Xana, artiste peintre qui est autant de Paris que d’Aveyron. Ses toiles débordent de couleurs, chatoyantes ou acides, gaies ou sombres, de lignes courbes qui fuient vers l’infini. Avec un pinceau plein de fantaisie, il nous fait voyager dans tous les coins de notre pays qu’il affectionne.

A commencer par Paris et ses bistrots, dont il nous ramène les devantures, les vitrines, et les pose sur ses toiles, encore tout remplies de l’air de ses rues. Il n’oublie pas les jolies femmes qui lisent en terrasse, ni les habitués des comptoirs, ni les couples qui se regardent au-dessus d’un verre de vin. Xana aime les rues de Montmartre et de Belleville, leurs façades aux persiennes ouvertes, leurs trottoirs recouverts de feuilles, leurs petits commerces, les grilles de leurs parcs. Parfois, il s’approche très près de la Tour Eiffel, et alors elle s’allume de couleurs claires et printanières. C’est certain, Xana aime la lumière chantante de Paris.

 

Il aime aussi l’Aveyron, et, avoue-t’il facilement, depuis longtemps. Son attachement visible, il en témoigne par de magnifiques regards sur les vignes, sur le Lot à Estaing, dont les berges se colorent comme une jungle, sur les repaires de verdure que sont Cabrespine et Trébuc, sur Espalion qu’il baigne de lumière violette. D’ailleurs, Xana aime tellement l’Aveyron, que, sur le mur de sa chambre à Lentin (village proche de Réquista), il invente une fenêtre pour mieux nous montrer ses paysages et son ciel d’ardoise.

Xana est un promeneur, qui nous emmène avec lui le long des berges, qui nous fait sauter par-dessus les ruisseaux, qui nous entraîne de terrasse en terrasse.

Xana est un poète, qui nous raconte le Paris qu’on aime, celui de tous les jours, celui des zincs et des rues et qui nous conte l’Aveyron, celui des vignobles et des vallées. Ainsi sont les Aveyronnais aujourd’hui, d’ailleurs peut-être, mais d’ici, sûrement.

Pour retrouver les œuvres de Xana :http://www.wwpas.org/aquarelles-xana.asp

Elisabeth Boudigou