JEAN-MARC COMBES, une affaire de famille, de père en fils…

La Fédération des Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs a toujours à cœur de faire le lien entre tradition et modernité, c’est dans cet esprit que nous vous proposons de partir régulièrement à la rencontre de familles Aveyronnaises ayant marqué leur terre d’ancrage sur plusieurs générations.

Après un premier article dressant le portrait d’André LACOMBE, avec l’histoire de La ferme de Pourcayras, nous poursuivons notre exploration autour de Millau. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir un tout autre secteur, celui de la menuiserie industrielle, à travers l’histoire de la famille COMBES. Nous avons en effet rencontré Jean-Marc COMBES, représentant de la 5ème génération aux commandes de l’entreprise familiale.

L’aventure des Menuiseries COMBES commence en 1871, lorsque Jules COMBES, de retour de la guerre franco-prussienne, pour laquelle il avait été mobilisé en août 1870, reprend l’atelier d’un artisan menuisier situé rue de la Liberté à Millau

Jules COMBES était un menuisier talentueux, compagnon du tour de France. Il a réalisé de nombreux ouvrages remarquables dont les anciennes fenêtres de La Musardière à Millau.

En 1880, il décide d’installer son atelier sur un site qui restera celui de l’entreprise familiale durant 120 ans ! La plupart des Millavois, âgés de plus de 30 ans, se souviennent encore de la grande cheminée de briques indiquant la présence de la menuiserie. Cette cheminée fut détruite en 2000 et l’ancien site des menuiseries COMBES, racheté par la municipalité, accueille désormais la salle polyvalente baptisée « salle de la menuiserie » ainsi que le parking du même nom.

En marge de son talent d’artisan compagnon, « L’arrière-arrière grand Père » de Jean-Marc avait par ailleurs une fibre industrielle épatante pour l’époque… Lors de son installation sur le nouveau site, il installe une scierie à vapeur, permettant le commerce de charpentes et de voliges. Rejoint par son fils Eugène, il équipera ensuite son atelier d’une scie à ruban, d’une scie verticale et de deux moulurières. En 1904, il ajoutera à son activité de menuiserie la fabrication de moulures et de pieds de tables tournés. Ce sera l’année de la création de la société « Jules COMBES et fils », ainsi que le point de départ d’une activité industrielle, avec la production en série d’éléments destinés aux artisans menuisiers et ébénistes. Malheureusement, un incendie viendra détruire l’ensemble du matériel en 1913 et c’est grâce au savoir-faire traditionnel des deux hommes que l’entreprise se relèvera.

Paul Combes et son fils Michel en 1982

Paul COMBES, le fils d’Eugène, s’orienta quant à lui sur une carrière dans le BTP qui le mènera sur de grands chantiers marocains. Durant la seconde guerre mondiale, en 1941, il fut cependant contraint de rentrer en France, lors de la fermeture des portes du Maroc.

Il succèdera à son père en 1950, aidé de son fils, Michel, qui, après avoir effectué son tour de France de compagnon avait rejoint l’entreprise familiale. C’est avec Michel qu’il renouera avec une production industrielle pour fournir les menuiseries de vastes programmes HLM du grand sud, de Toulouse jusqu’à la Corse. La société « Paul COMBES et fils » verra le jour en 1961.

En 1971, l’entreprise familiale a fêté ses 100 ans d’activité, comme le témoignent les photos illustrant cet article. C’est à cette occasion que fut constituée la société anonyme « COMBES SA ».

 

Michel COMBES développera à son tour l’activité durant des années, notamment en agrandissant les bâtiments industriels. Fidèle à la tradition familiale, il ne manquera pas de transmettre sa passion et son savoir-faire à ses fils.

Après avoir effectué l’École Supérieure du Bois (ESB), Jean-Marc COMBES rejoindra à son tour l’entreprise familiale en 1981. Il en prendra la Direction en 1986, aidé de ses deux frères Vincent et Stéphan. À cette époque, Michel rencontre en effet de sérieux soucis de santé. En excellent cavalier, Vincent, l’ainé des frères, se destinait plutôt à une carrière dans le domaine de l’équitation, tandis que le plus jeune des fils, Stéphan, avait dès le départ cédé à la vocation familiale en effectuant son apprentissage au sein de l’entreprise.

Les années 1990 marquèrent l’évolution et la diversification de la production, avec l’inauguration de l’atelier aluminium et le lancement de menuiseries en PVC. Les trois frères deviendront les actionnaires principaux de l’entreprise en 1993.

Les années 2000 furent celles de l’installation sur un nouveau site, avec la construction d’une nouvelle usine de 5000 m2 sur le Parc d’activités de Millau-Viaduc, installation qui fut marquée par une grande campagne de modernisation de l’outil industriel et le développement des outils de communication.

Depuis, l’entreprise COMBES n’a cessé de se développer avec l’agrandissement de l’atelier bois, des bureaux et même de l’usine jusqu’à 12000 m2 couverts. Une salle de sport et de repos, réservée au personnel, fut inaugurée en 2015 et COMBES SA compte aujourd’hui près de 100 collaborateurs.

Bien entendu, des nouveaux produits ont vu le jour, notamment la gamme mixte bois-aluminium, mais l’essentiel est ailleurs : la passion du bois s’est transmise de père en fils sur les cinq premières générations de la famille COMBES. Vincent et Stéphan ont désormais pris leur retraite, tandis que Jean-Marc est toujours aux commandes à ce jour. Ce dernier n’ayant eu que deux garçons, cette saga familiale reste décidément « une histoire d’hommes » !

Pour l’heure, soucieux d’ajouter une nouvelle génération à cette aventure familiale, Jean-Marc se prépare à transmettre à ses deux fils, Mathieu, professionnel du management d’entreprise diplômé de l’ESSCA et Arnaud, consultant SI, diplômé de l’ESME Sudria. Nul doute qu’ils sauront poursuivre l’aventure, inaugurée en 1871 par Jules, leur aïeul, compagnon talentueux du tour de France…

 

Interview réalisée par Isabelle DESCAVES – Com’ en Aubrac

Les 100 ans de l'entreprise

Les 100 ans de l'entreprise

Les 100 ans de l'entreprise

Les 100 ans de l'entreprise

Partagez