En savoir plus
L'Oustal

Présentation :

Né de la volonté de l’Amicalisme Aveyronnais, cet immeuble est destiné à rassembler en un lieu commun les espaces nécessaires aux activités des 300.000 Aveyronnais de Paris et tous les Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. C’est un lien supplémentaire entre tout le mouvement amicaliste aveyronnais de par le monde, Paris et le département.
Construit à l’Initiative de la FNAA, il a été financé uniquement par l’épargne des Aveyronnais d’Aveyron et d’Ailleurs sans argent public.

La première pierre de l’Oustal a été posée le 23 décembre 1993, en présence de M. Jacques Chirac, maire de Paris, Jean Puech, ministre de l’Agriculture et Monseigneur Soubrier évêque de Nantes, e (...) Lire la suite >

Marché des Pays de l'Aveyron

Le département de l’Aveyron est riche d’un grand nombre d’entreprises familiales, artisanales ou industrielles concevant et fabriquant des produits de haute qualité. Le Marché des Pays de l’Aveyron se veut être une vitrine de la technicité de ces artisans et producteurs du département. Au cours de cette manifestation, ils viennent faire partager au public leurs passions, traditions et savoir-faire.

A l'initiative de  Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,   l’association des Producteurs de Pays et la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron,  le Marché des Pays de l’Aveyron se ve (...) Lire la suite >

Voir le site

Actualité | 19-10-2021

Soirée de remerciements pleine d’émotions pour les bénévoles du Marché des Pays de l'Aveyron

C’est avec plaisir que les bénévoles du Marché des Pays de l’Aveyron se sont retrouvés vendredi 15 octobre à l’Auberge aveyronnaise pour la traditionnelle soirée de remerciements. 

Cette vingt et unième édition du Marché était attendue par tous et grâce à l’implication des bénévoles elle a été un succès. Les retours des exposants et des visiteurs ont été très positifs. 

Il était important pour la Fédération des Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs de dire MERCI et BRAVO à tous les bénévoles. Au nom de la Fédération, Marilise Miquel  a souhaité remercier chaleureusement tous les bénévoles qui ont travaillé en amont, pendant et même après le marché pour son organisation. Certains bénévoles sont là depuis le début, d’autres sont nouveaux. Tous quel que soit leur âge et leur domaine d'intervention se sont impliqués pour que ce marché soit une réussite. 

A tous, la Fédération a souhaité dire un grand merci car c’est grâce à eux que cette aventure a été possible.

 Le Directeur de l’organisation du Marché, Philippe Picou a également félicité l’ensemble des bénévoles en ces termes :

« Bonsoir Chers amis. C’est une soirée de remerciements, je commencerai donc par vous dire BRAVO.

Vous êtes parfois venus de loin, vous avez fait beaucoup de travail, eu de longues journées, de la fatigue, mais toujours avec le sens du travail bien fait et de la relation avec le client.

Bravo à tous les bénévoles, de la conception de la com, en passant par la diffusion des outils de communication, puis de l’approvisionnement avant et pendant le marché et enfin l’aligot saucisses, les buvettes, le salon du livre, les collectrices de recette, la gestion des comptes, la gestion des groupes folkloriques, la restauration des bénévoles et pour finir aux nombreux jeunes qui sont venus dimanche soir pour plier et ranger le matériel en un temps record. Vous avez mouillé la chemise pour que cette vingt et unième édition soit un succès.

Elle l’est par la fréquentation qui bat le record de 2019. (indicateur Aligot saucisse. Et surtout par son existence malgré la pandémie en cours. Il fallait une détermination Aveyronnaise pour se lancer dans l’édition 2021 et donner le feu vert au mois de mars, les indicateurs étaient alors tous au rouge, l’édition 2020 avait été reportée à la mi-août. On ne devait pas, on ne pouvait pas rester trois ans sans le Marché Merci donc à la première bénévole de la Fédération, la Présidente Marilise Miquel d’y avoir cru et  d’avoir engagé toute  les ressources dans cette bataille avec le « quoi qu’il en coute » c'est-à-dire accepter un marché sans l’aligot et sans les buvettes. Nous avons reçu l’autorisation des buvettes le mercredi soir et la réponse de la préfecture le jeudi soir avant l’ouverture Bravo Madame la Présidente.

Cette édition était exceptionnelle, nous avons recueilli de très nombreux témoignages de satisfaction, de joie de se retrouver, en effet ce n’est plus seulement un marché, c’est devenu une fête Aveyronnaise, un pèlerinage annuel. On a entendu « vous nous avez manqué ».

Vous êtes ce corps vivant, vous êtes le cœur qui bat dans ce lieu qui a maintenant une âme. De nombreux exposants ont parlé de cette armée de bénévoles sans qui ce ne serait qu’un marché. Avec le président Paloc nous avons lors de la visite de Madame la Maire de Paris assisté à des témoignages émouvants d’exposants sur leur attachement au Marché qui n’est pas qu’une opération commerciale pour eux. Vous êtes les actrices et les acteurs d’aujourd’hui d’un défi lancé il y a plus de 20 ans par Gérard Paloc et Paul Lunel, suivi par Robert Moiroux. Vous êtes les gardiens d’un temple qui a grandi en conservant son identité et ses valeurs comme l’ont fait depuis la fin du 19ème siècle des générations d’Aveyronnais montés à la Capitale. Sa croissance nécessite une constante adaptation. Ce dévouement exemplaire et cet état d’esprit du Marché, vous avez la responsabilité de les transmettre à la génération suivante.

Pour terminer Merci pour votre contribution indispensable à la vie de la Fédération. Vive l’édition 2022 du 7 au 9 octobre. »

Enfin, les remerciements ont aussi été adressés en particulier à Robert Moiroux pour son implication sans faille et de longue date à la Fédération et notamment dans l’organisation du Marché. Gérard Paloc, Président d’honneur, a rappelé dans un beau discours le parcours de Robert et expliqué combien cette médaille était bien méritée :

« Chers amis,

Merci à vous tous pour votre présence ce soir et pour dévouement pour notre Marché.

J’ai une pensée pour tous ceux qui, depuis 21 ans, ont participé à la réussite de ce Marché des Pays de l’Aveyron. Pensées pour ceux qui nous ont quittés et qui, depuis, veillent sur nous, nous accompagnent et sont aux cotés des jeunes qui aujourd’hui prennent le relais et construisent l’Amicalisme de demain. Merci les Rabalaïres.

Merci et félicitations Marilise, pour ton baptême du feu ce fut une réussite, bravo !

Chers Amis, Marilise m’a chargé d’une mission très agréable puisqu’il s’agit d’honorer une personnalité particulièrement méritante de notre Amicalisme. Cet exercice comporte quand même quelques risques. En effet, lors d’une décoration, on rencontre 2 types de personnalités

Les premières sont celles qui souhaitent briller. Pour elles, la brosse à reluire fait briller le cuir dans lequel elles se mirent surtout au niveau du nombril. Les deuxièmes sont les personnalités brillantes. Ce sont celles pour qui les compliments provoquent immédiatement un voile sombre sur le visage. Celles qui estiment que, sans leur équipe, rien n’aurait été possible et qu’elles n’ont fait que leur devoir. Ce ne sont pas des modestes mais des lucides. La personnalité qui va être décorée ce soir, vous le savez tous, fait partie de celles-ci.  Merci Robert et Manou de me rejoindre.

Cher Robert, je souhaite que Manou soit auprès de toi car, sans nos moitiés, nous ne serions à peine qu’un simple tiers. Bienvenue également à tes Enfants et Petits Enfants.

Tu es né le 23 mai 1947 à Fleury en Bourgogne. Les spécialistes parlent d’une très grande année, également pour le vin de Bourgogne. Tu grandis dans ton cher Maconnais, avant de rejoindre Paris en 1970 sur de bons rails puisque c’est à la SNCF que commence ta vie professionnelle. Rapidement, tu changes de voie et tu intègres l’ORTF. Tu travailles dans les ressources humaines et tu collabores un temps avec mon ami Yves Gantou. Pour les jeunes, l’ORTF c’est la préhistoire de l’audiovisuel. C’est là, dans la maison de la radio que Cupidon te guette. Tu rencontres Manou. Vous vous mariez le 23 août 1971 et je sais que vos 50 ans de mariage ont été fêtés cet été comme il se doit. Votre fille fait de vous des Grands-Parents comblés et deux petits enfants font aujourd’hui votre bonheur.

En 1994, tu es secrétaire de l’Amicale des Auvergnats de Villejuif avant d’en être le trésorier. Tu rejoins l’Amicale de St Hippolyte en 2001 et tu en es le trésorier sous la présidence de Mme Hermabessière et tu l’es toujours aujourd’hui. Sur la proposition de Martine, qui avait remarqué un jeune et fringant Farfadet tu intègres le Conseil d’Administration de la Fédération en 2004. Tu t’investis totalement dans la vie de la Fédération. Tu mets tes compétences professionnelles au service du recrutement des collaboratrices et des stagiaires. Tu succèdes à Paul Lunel à la tête du Marché. Tu participes très activement à son développement et tout en gardant cette responsabilité, tu acceptes le poste de Vice-Président et ensuite de Coprésident durant 3 ans.

Chers Amis, me direz-vous, mais c’est un Bourguignon ! Certes ! Mais un homme qui vient de Bourgogne ne peut pas être foncièrement mauvais. Ne vaut-il pas mieux un greffon qui porte des fruits qu’une souche qui ne produit rien ? Et puis, c’est un homme de goût : il a épousé une aveyronnaise. De plus si vous avez l’occasion d’aller vous promener en Bourgogne en cette saison, vous constaterez que la vigne a un côté Rouergat. Le Pinot noir voit ses feuilles virer au rouge et le Chardonnais se pare de feuilles dorées. Rouge et Or, ce sont les couleurs du l’Aveyron !

Cher Robert pour toutes ces raisons, et bien d’autres que j’ai oubliées, je te remercie du fond du cœur et je donne la parole à Michel Bessières membre du COMEX représentant Isabelle Cazals, Présidente de la Ligue Auvergnate et du Massif central qui va te remettre la médaille d’Officier du Mérite amicaliste.

Michel Bessière donna lecture d'un texte  écrit par Isabelle  Cazals:

« Cher Robert, Au nom de la Ligue Auvergnate et du Massif Central, je tiens par ces quelques mots, et par la voix de Michel Bessières, membre du Comité Exécutif de notre confédération, à t’honorer de cette distinction Oh combien méritée. En 1992, tu as été décoré du titre de Chevalier du mérite amicaliste. Presque 30 années plus tard, ayant montré un investissement sans faille auprès de ton amicale et auprès de la Fédération des Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs, tout en demeurant un exemple d’esprit constructif et d’ouverture auprès de l’ensemble des associations du mouvement des Auvergnats de Paris, nous soulignons ton engagement. Cette soirée de remerciements des bénévoles sied parfaitement à cette remise, toi qui a œuvré pendant très longtemps dans l’ombre, avant d’accepter une « tri-présidence » durant 3 années pour conduire et développer la Fédération des Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. Certes, même si je ne suis pas là pour le voir ce soir, je suis certaine que tu seras un peu gêné de cette médaille, n’aimant pas vraiment les honneurs. Ta discrétion et ta simplicité t’honorent. Ton sourire chaleureux nous réconforte, tes poèmes nous touchent et ton humour (et même dans les discours les plus officiels) nous régale. Enfin, à titre personnel, j’ai été sensible à tes marques et tes mots d’encouragements sans faille guidant mes premiers pas à la Ligue Auvergnate depuis 3 ans et t’en remercie sincèrement. Souhaitant terminer ce petit mot, avec une note qui te ressemble, je cite 4 vers de ta main, qui concluaient tes vœux pour l’année 2021. Je me permets, de leur ajouter 4 vers supplémentaires plus personnels : C’est sur cette note d’optimisme, peut-être d’insouciance, Que je vous souhaite quoi qu’il arrive et en toutes circonstances Une année plus heureuse, plus sereine mais sans extravagance, Du bonheur, de la joie, du succès, la prospérité et de la chance ! C’est donc avec ces vers emplis de Générosité Que je te souhaite, Cher Robert, une vie d’heureux retraité. Certes, cette médaille pèsera un peu lourd à ton cou mais même en vitrine, elle te rappellera que nous t’aimons beaucoup. Bien amicalement. Isabelle. ».

Robert, très ému par ses hommages et la présence de sa famille, a remercié la Ligue Auvergnate et la Fédération pour cette décoration qui le touche.

Les bénévoles se sont ensuite régalés autour d’un bon repas préparé par Fabien Gayraud et sa fidèle équipe que la Fédération souhaite également remercier pour leur soutien lors des différents événements.  Fabien, très ému, a tenu à remercier la Fédération et tous les amicalistes qui sont toujours présents et d’un soutien précieux. Fabien a mis à l’honneur son équipe cuisine et salle représentée ce soir-là par Sam et Leïla qui sont à ses côtés depuis de nombreuses années. Pour Fabien, Cédric et l’équipe de l’Auberge Aveyronnaise cette 21ème édition était la 1ère sans leur et notre ami Dorian qui restera toujours dans nos pensées.

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine les 7, 8 et 9 octobre 2022 !

Album photo