FAIA - Rencontre estivale - Mardi 20 août 2024 à Onet-le-Château - Venez nombreux ! Lien

En savoir plus
L'Oustal

Présentation :

Né de la volonté de l’Amicalisme Aveyronnais, cet immeuble est destiné à rassembler en un lieu commun les espaces nécessaires aux activités des 300.000 Aveyronnais de Paris et tous les Aveyronnais d’Ici et d’Ailleurs. C’est un lien supplémentaire entre tout le mouvement amicaliste aveyronnais de par le monde, Paris et le département.
Construit à l’Initiative de la FNAA, il a été financé uniquement par l’épargne des Aveyronnais d’Aveyron et d’Ailleurs sans argent public.

La première pierre de l’Oustal a été posée le 23 décembre 1993, en présence de M. Jacques Chirac, maire de Paris, Jean Puech, ministre de l (...) Lire la suite >

Marché des Pays de l'Aveyron

Le département de l’Aveyron est riche d’un grand nombre d’entreprises familiales, artisanales ou industrielles concevant et fabriquant des produits de haute qualité. Le Marché des Pays de l’Aveyron se veut être une vitrine de la technicité de ces artisans et producteurs du département. Au cours de cette manifestation, ils viennent faire partager au public leurs passions, traditions et savoir-faire.

A l'initiative de  Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises,   l’association des Producteurs de Pays et la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron,  le Marché des Pays de l’Aveyron se ve (...) Lire la suite >

Voir le site

Actualité | 29-09-2023

Le SQR et la SA au tableau d’honneur de l’été 2023

Sport

C’était couru d’avance. Après un été 2022 exceptionnellement riche en titres et médailles, que pouvez attendre les joueurs parisiens des compétitions nationales en 2023 ? Il paraissait bien improbable de gagner autant de récompenses, en particulier face aux joueurs aveyronnais qui « pètent le feu » cette année. Aussi, au moment de tirer un bilan de l’été 2023, alors que certains esprits taquins (à l‘image de St Thomas) pourraient prétendre que Paris aurait pu mieux faire, gardons un esprit positif et réjouissons-nous des résultats obtenus par les joueurs du SQR et de la SA. Car en effet, les deux clubs parisiens ont été à l’honneur cet été sur les terrains aveyronnais. 

Comme l’an dernier, les hostilités ont débuté avec le championnat de France individuels qui s’est déroulé sous le soleil de la Méditerranée. Fort de son expérience acquise avec l’organisation des Masters, le club de Montpellier avait mis les petits plats dans les grands pour faire de ce rendez-vous rassemblant les meilleurs joueurs et joueuses de tous les horizons, un spectacle fastueux. 

Sur le plan sportif, si l’édition 2022 du championnat individuel avait été perçue comme celle de l’avènement d’une nouvelle génération de joueurs en catégorie séniors, alors le cru 2023 a confirmé la tendance avec le doublé de Julien Galdemar. Ce dernier a dû batailler jusqu’à la dernière boule pour conserver son titre et son duel acharné avec Pierre-Henri Vidal a fait vibrer tous les spectateurs et youtubeurs présents. Un peu comme l’an dernier à St Amans face à Gary Guibert qui, hélas cette année, n’a pas connu le même bonheur. A la sortie, le bilan est très mitigé pour Paris puisque seuls 3 joueurs, Gary et Denis Guibert ainsi que Thomas Latieule, ont fini dans le Top 50. De même, dans les autres catégories où Paris était représenté (féminines, minimes, vétérans), la réussite a fui les joueurs parisiens qui, au final, n’ont pas pu se mêler à la lutte pour les premières places au classement. 

Loin de céder à l’abattement, les joueurs et joueuses des 2 clubs de Paris se donnaient rendez-vous à Rodez pour la compétition par équipes dans laquelle ils avaient mis plus d’espoir de médailles. Cependant, il faut reconnaitre que les équipes aveyronnaises ont mis la barre très haute cette année, aussi fut il très difficile pour la majorité des équipes engagées de rivaliser.

En Excellence, sans réelle surprise à la vue des résultats des équipes aveyronnaises lors du championnat local, l’équipe Guibert n’a pas pu conserver le titre brillamment acquis en 2022. Une simple statistique pour donner une idée du niveau : avec son score de 1268 réalisé en 2022, l’équipe Guibert aurait fini tout juste à la 3ème place en 2023, néanmoins, sa 5ème place avec un score de 1228 constitue une performance tout à fait honorable. 

Les équipes engagées en Honneur (Valenq), Promotion (Calmel), Essor (Dauban et Cayla) et 1ère Série (Deconquand) n’ont guère connu plus de succès et sont assez loin des 600 quilles ou presque nécessaires pour espérer bien figurer dans ces catégories cette année. 

La lumière est finalement venue de l’équipe Olié engagée en Promotion qui a confirmé tout le potentiel entrevu au printemps. Tout au long de la journée de dimanche, cette équipe a tenu la dragée haute à ses concurrents aveyronnais et montpelliérains, restant longtemps à la lutte pour le titre avec l’équipe Bastard (Colombiès). Un passage à vide lors de l’après-midi fut cependant fatal dans cette course au bouclier, il fit même craindre un moment que l’équipe Olié reste au pied du podium. Mais au prix d’un dernier effort, Clément Olié, Jérémie Enjalbert, Olivier Vidal et Gilles Combacau surent préserver leur avantage dans la dernière ligne droite pour aller décrocher un argent qui vaut de l’or. Quel plaisir en effet de revoir les couleurs historiques du SQR représentées sur le podium du France à Rodez, à la plus grande joie de François Lautard et tous ses compères (Les 2 Jean-Claude pour n’en citer que quelques-uns) ! Paris n’allait pas rentrer « fanny » des championnats 2023 et tout le mérite en revenait au SQR.

A côté des équipes séniors, les doublettes engagées en féminines (Excellence et Honneur) et chez les jeunes (Cadets) ont aussi souffert face aux équipes aveyronnaises. Une mention spéciale néanmoins à la doublette féminine engagée en Honneur, composée d’Eloïse Mas et Séverine Brégou, qui a longtemps tutoyé le podium avant de lâcher prise pour terminer à une honorable 5ème place. 

1 Deuxième place et 2 Cinquièmes places ! A l’aune de l’édition 2022, il est clair que le bilan de l’été 2023 souffre de la comparaison. Comme qui dirait, le chat est maigre. Ne restait donc plus que la Coupe de France pour se refaire la cerise.

La Coupe de France est une épreuve spéciale où s’y présenter avec l’étiquette de favori ne confère aucune garantie de succès. Au regard des équipes qualifiées cette année, la SA Paris, tenante du titre, apparaissait comme l’épouvantail à battre. Mais l’équipe composée pour l’occasion de Gary Guibert, Jonathan Fabre, Nicolas Valenq et Anthony Chauvet a su maîtriser parfaitement son jeu pour conserver son trophée en battant successivement Montpellier, le SQR Paris et Luc. En abattant au total 623 quilles sur la compétition (206 – 215 – 202), la SA Paris n’a pas volé ce nouveau titre célébré avec une joie sincère. De même, la composition de l’équipe, différente de celle de 2022, démontre toute la ressource en jeunes joueurs qui existe à Paris. 

Notons qu’avec cette 6ème victoire en Coupe de France, la SA Paris égale le record dans la compétition (dixit J.-P. O.) détenu par Colombiès, le club cher à David Antoine qui rêve désormais d’une finale entre les 2 clubs en 2024 pour les départager au palmarès. Souhaitons donc à David de faire de beaux rêves d’ici l’été prochain  

La Coupe de France a aussi concerné les équipes féminines et jeunes qui n’ont pas pu passer le cap des demi-finales. Si l’équipe féminines composée de Valérie Besombes et Laurie Gineston n’a rien pu faire devant l’équipe de Saint-Christophe, tirons un coup de chapeau à nos jeunes, Valentin Cayla et Gabin Cantala, qui ont failli créer la surprise contre Rodez, la faute à un quillou de 15 mètres, impertinent et refusant de retomber plus vite dans le jeu. 

Finalement, le traditionnel concours amical de St Amans des Côts organisé le samedi 12 août a permis de clôturer de manière sympathique l’été aveyronnais pour les joueurs parisiens qui restent fidèles à cette rencontre du souvenir et de l’amitié. Et tant pis si, de nouveau, aucun membre de la SA ou du SQR Paris n’apparait au palmarès de l’édition 2023, l’essentiel n’est-il pas simplement de jouer pour le plaisir entre amis. L’esprit des quilles, quoi ! 

A l’heure où s’écrivent ces quelques lignes, l’été tourne à la fournaise, après le froid enduré à Rodez lors de l’épreuve par équipes. Le chaud et le froid !! C’est un peu le ressenti à la lecture des palmarès des étés 2022 et 2023. Mais n’oublions pas que 2022 avait été exceptionnel. Sachons donc apprécier les récompenses de 2023 à leur juste valeur. 

La saison n’est pas terminée pour autant. Rendez-vous le dimanche 10 septembre à Belleville pour la Coupe de Paris. 

Al còp que ven …

Album photo