Belle Médaille de Bronze pour Jean-Pierre VIC

La fin de l’année est traditionnellement le moment de la remise des prix et des récompenses. Les associations ne faillissent pas à la règle.

Invités par la Fédération Nationale du Folklore Français dans les locaux du Conseil Général d’Ile-de-France, les groupes folkloriques se retrouvent vendredi 22 juin en fin d’après-midi autour d’Alain JACOB, Président de la F.N.F.F., et de Monsieur Patrick KARAM, Vice-Président du Conseil Régional de l'Ile de France

Par une courte allocution Alain JACOB remercie la Région Ile-de-France qui, depuis l’arrivée de Madame Valérie Pécresse à la Présidence du Conseil Régional d’Ile-de-France, reconnaît le folklore français, avec ses costumes conservés ou reproduits, sa musique et ses instruments traditionnels, ses danses typiques régionales comme patrimoine culturel immatériel.

Monsieur Patrick KARAM prend ensuite la parole pour féliciter les responsables des groupes pour leur engagement au service de la jeunesse et encourager tous les bénévoles à poursuivre, à persévérer dans cette voie, car toutes ces valeurs d’accueil, de solidarité, de convivialité, d’altruisme, transmises depuis de très nombreuses années par les différents groupes folkloriques aux jeunes qui, bien souvent arrivent en Ile-de-France désemparés, sont autant de soutien éducatif rassurant pour les parents et d’exemple à suivre pour ces enfants déracinés.

Afin d’appuyer ces encouragements, le Vice Président du Conseil Régional d’Ile-de-France remet ensuite quelques médailles aux plus méritants : ainsi, la médaille de bronze est décernée à Jean-Pierre VIC, pour son engagement depuis son plus jeune âge au sein de La Bourrée Montagnarde, après que la Payse de France 2018, Ilona Grebmeier, venue spécialement de Lorraine, ait lu le parcours de ce président hors pair :

Des musiciens de La Bourrée Montagnarde et du Réveil Auvergnat

« Né 1956, Jean-Pierre est, par ses parents originaire de Saint-Gervais et de Laguiole, en Aveyron où il passe toutes ses vacances entouré de sa sœur et de très nombreux cousins.

Il entre à la Bourrée Montagnarde à l’âge de 15 ans, en 1971 où il apprend à danser la bourrée d’une manière très expressive, martelant le sol et bougeant les bras comme ses ancêtres de la montagne. En même temps, il commence l’accordéon et pianote quelques airs… Il s’investit rapidement au sein du bureau et y monte tous les échelons grâce à son dynamisme et ses idées toujours novatrices.

Devenu Président du Groupe en1992, il encourage la section enfants en y inscrivant son fils et ses deux filles, dont l’une, Anne-Sophie, gagnera un concours de bourrée.

Sous son impulsion, la Bourrée Montagnarde organise des concours de belote et de pétanque, des quines, des banquets annuels et rencontres estivales au Pays, afin de créer un climat d’amitié entre tous les folkloristes de son groupe. Jean-Pierre encourage également la participation de La Bourrée Montagnarde à de nombreux festivals internationaux de folklore en France et à l’étranger et favorise la présence du groupe à des spectacles sur la scène du Casino de Paris, de la Cigale et de l’Olympia et sur les plateaux de télévision.

Jean-Pierre VIC est également Membre du Comité Directeur de la Ligue Auvergnate et du Massif Central. Il exploite un restaurant à Villeneuve Saint-Georges Triage qu’il a appelé « La Guinguette Auvergnate », où très régulièrement le folklore est invité pour animer différents repas d’associations... C’est dire sa volonté de promouvoir le folklore ! Jean-Pierre VIC, très impliqué dans le monde amicaliste et folklorique depuis bientôt 40 ans, est l’exemple même d’un Auvergnat de Paris fier de ses racines qui ne s’investit que pour transmettre à la jeune génération, le patrimoine culturel qu’il a reçu de ses prédécesseurs ».

 

Monsieur KARAM épingle la médaille sur la blouse de Jean-Pierre, qui, entouré de sa famille, Anne-Marie, Pierre-Henri et Marie-Aurore, et d’une dizaine de folkloristes de La Bourrée Montagnarde, apprécie cet instant solennel qui immortalise presque cinquante ans au service du folklore auvergnat.

 

La remise des médailles terminée, l’assemblée se dirige vers le buffet organisé par les Bretons de Paris, où chacun prend plaisir à féliciter les récipiendaires au son de la musique des différentes provinces présentes, dont la cabrette et l’accordéon des groupes Auvergnats.

 

B.M.

Partagez