Messe du souvenir et journée familiale de la Communauté Chrétienne Aveyronnaise de Paris

Le dimanche 4 février 2018 dans les Salons de l'Aveyron

Le premier dimanche de février rassemble toujours environ deux cents fidèles à la messe du Souvenir de la Communauté Chrétienne Aveyronnaise de Paris.

Cette année, elle est concélébrée par notre évêque, Mgr François Fonlupt, Mgr Georges Soubrier, le Chanoine Chabaud et le Père Boissier auxquels se sont joints le Père René Rey et le Père Albert Alazard, assistés du diacre, Michel Bernard. Frère André dirige les chants, accompagné à l’orgue par Lydie Grau.

Les noms des défunts de notre Communauté sont égrenés et nos pensées et prières les accompagnent.

A la fin de la célébration, Claudine Rascalou, présidente, prend la parole.

« Nous vous remercions de votre présence à cette messe du Souvenir de notre Communauté Chrétienne Aveyronnaise de Paris.

Un merci tout particulier à vous, Mgr Fonlupt, car vous n’oubliez pas votre 37ème paroisse, exilée à Paris. Cette 37ème paroisse qui essaie de vivre au rythme du diocèse de Rodez. Elle sera d’ailleurs bientôt intégrée à son site internet, rodez.catholique.fr, comme les 36 autres.

Elle était représentée à Festi 12, la grande fête de clôture du Synode, le jour de la Pentecôte à Rodez.

« Accueillir, éclairer, communier, célébrer, servir » en étaient les thèmes. La ville n’était, ce jour-là, qu’un peuple de disciples-missionnaires, prêts à accueillir les actes du synode proclamés par vous, Monseigneur, dans une cathédrale comble.

Nous devons passer de la parole aux actes. Saint Jean ne dit-il pas dans sa 1ère lettre : « Mes enfants, nous devons aimer, non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité ».

Les conclusions du Synode invitent chacun à la rencontre, à l’échange, à la relation et à l’engagement pour vivre la communion fraternelle.

Lors de notre prochaine récollection, le samedi 17 mars, Mgr Soubrier nous aidera à approfondir le sens que nous donnons à la solidarité, à la fraternité, à l’amour du prochain et à mettre en œuvre les orientations synodales pour mieux vivre ensemble la mission de l’Eglise au cœur de nos communautés et de la société.

C’est aussi le thème du numéro des Echos que vous allez recevoir prochainement.

La CCAP participe également à la formation en communication à la maison St Pierre à Rodez, notre préoccupation étant d’essayer d’entrer en contact avec les jeunes aveyronnais de Paris en sachant utiliser les nouvelles technologies.

Le pèlerinage diocésain annuel à Lourdes est un temps fort de l’Eglise du Rouergue. Nous y participerons du 23 au 26 août. Nous vous y attendons nombreux à nos côtés.

A la sortie, vous trouverez des exemplaires des Actes du Synode et aussi de la revue bimensuelle du diocèse « Eglise en Rouergue » à laquelle je vous recommande de vous abonner.

Selon notre nouvel archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit : « Avoir envie de faire le bonheur des autres, c’est être disciple-missionnaire ». Alors, si ce n’est déjà fait, commençons aujourd’hui !

Bonne journée à tous ! »

Puis, Monseigneur Fonlupt nous informe des divers évènements qui ont jalonné la vie de l’Eglise catholique en Aveyron, tout d’abord l’ordination sacerdotale de Manoj Visuvasam, le 25 juin, et aussi l’accueil de prêtres de Côte d’Ivoire qui, avec les prêtres indiens, représentent un tiers des quarante prêtres en responsabilité pastorale. Il revient sur la clôture des deux années de marche synodale et les changements qui en découlent : la nomination d’un nouveau vicaire général, le père Boby, et la constitution du conseil pastoral diocésain. Les installations des fraternités de prêtres ont eu lieu dans chaque doyenné pour que le ministère ne soit pas vécu de manière isolée, mais qu’il puisse être manifesté à travers une diversité de visages. Il explique qu’il faut du temps, tant pour les prêtres que pour les laïcs pour comprendre ce que cela veut dire et appelle de chacun. « Servir la fraternité » et « nous enraciner dans la Parole de Dieu » sont les deux axes essentiels du travail actuel des divers acteurs de l’Eglise en Aveyron. Il ressort aussi des Actes du synode le soutien des fraternités de proximité, le développement des maisons de vie, l’accompagnement d’une dynamique vocationnelle de toute existence chrétienne, le déploiement d’une pédagogie catéchuménale et l’accompagnement vers une diaconie de l’Aveyron.

Il fait ensuite allusion aux deux questions actuelles dont, comme chrétiens, nous ne pouvons nous désintéresser : les états généraux de la bioéthique et les migrations internationales.

La cérémonie s’achève par une prière à la Vierge, sous la forme du chant « Bierjo de los mountognos », entonné avec ferveur.

L’apéritif servi dans les Salons est l’occasion pour tous de se retrouver et d’échanger avant de trouver sa place autour des tables aux noms bizarres, Saint Quintien, Saint Dalmas, Jorius, Deusdedit, Adhémar…. Qui sont ces personnages ? Des évêques de Rodez, bien sûr, tout comme St Amans, François d’Estaing, Georges d’Armagnac, Hardouin de Péréfixe, Jean d’Ise de Saléon, Charles de Grimaldi d’Antibes ou encore Charles du Pons de Ligonnès..

Le repas de grande qualité est apprécié de tous les convives, en particulier le Coulibiac, plat original pour la plupart d’entre nous.

La prestation de la Chorale des Aînés du Massif Central est toujours attendue avec impatience et applaudie par tous. Un moment de partage et d’amitié…

La présidente, Claudine Rascalou, annonce ensuite la journée d’été de la CCAP, le lundi 20 août, au Nayrac, où Roger Laurens nous accueillera pour nous faire visiter son village, avant le départ en pèlerinage à Lourdes du 23 au 26 août avec le diocèse de Rodez.

Le Père Evêque présente ensuite le père Albert Alazard, originaire de Lassouts et prêtre des Missions Etrangères qui a exercé son sacerdoce pendant cinquante ans à Madagascar où il vit toujours. Il nous fait partager ses souvenirs. Le père René Rey, originaire de St Geniez par sa mère et de St Urcize par son père nous raconte son parcours de prêtre dans les banlieues. Il est maintenant en charge de l’hôpital du Kremlin Bicêtre.

Cette année, le folklore est représenté par le groupe « Pastres et Pastretos ». Des plus petits aux plus grands, ils montrent leur joie de faire perdurer ces chants et danses traditionnels et mettent tout leur cœur à les interpréter! Un moment de pur bonheur… Merci à Isabelle Casals, la présidente, aux maîtres de chant et de danse et aux parents qui accompagnent tous ces jeunes !

Le tirage de la tombola clôt cette journée d’amitié. Les noms de tous les donateurs (déjà disposés sur les tables) sont cités clairement pour que tous les participants pensent à leur donner la préférence lors de leurs achats. La CCAP vit grâce à leur générosité.

Une multitude de lots font ainsi le bonheur des convives présents et de ceux qui ont renvoyé leurs billets par correspondance !

Merci à notre évêque, Mgr Fonlupt, à Mgr Soubrier, aux Pères Boissier et Chabaud et à Michel Bernard, diacre, qui nous accompagnent fidèlement tout au long de l’année, au Père Emmanuel Veignant de la Paroisse St Joseph des Epinettes, à Michel Dalle, président de la Paroisse Lozérienne et à Pierre Vincens, coprésident de la Fédération des Amicales Aveyronnaises, de leur présence parmi nous.

Un immense merci aux bénévoles de la CCAP pour cette rencontre festive autour de son pasteur !

Le Bureau de la CCAP

Partagez