Le Corbusier, l’atelier de la recherche patiente. Morceaux choisis.

Dans cette exposition, il sera question d’architecture bien-sûr Le Corbusier fut un grand théoricien et constructeur, fondateur également du brutalisme, – mais pas seulement. Architecte, peintre, sculpteur, urbaniste, théoricien… il est l’auteur d’une pensée prolifique, nourrie d’expériences multiples à partir de différents mediums. Son œuvre s’entend, comme celle de Soulages, en tant qu’ un tout – la fameuse synthèse des arts, dont on a beaucoup parlé. La personnalité et l’œuvres de Le Corbusier ont marqué son siècle, mais également plusieurs générations de collaborateurs qui ont ensuite essaimé ses théories à travers le monde.

Proposée en étroite collaboration avec la Fondation Le Corbusier à Paris, l’exposition sera une création spécifique pour le musée Soulages. Elle s’articulera autour de l’ouvrage testamentaire de Le Corbusier, intitulé L’Atelier de la Recherche Patiente. Publié en 1960, préfacée par Maurice Jardot, cette publication peut être considérée comme à part dans la production littéraire et théorique pourtant vaste de Le Corbusier (près d’une cinquantaine d’ouvrages). Ni vraiment autobiographique, ni totalement exhaustif, cet ouvrage propose un regard rétrospectif sur l’ensemble de l’œuvre, par Le Corbusier lui-même. Histoire personnelle, voyages, conférences, ouvrages, peinture, sculpture, projets d’habitations, de grands ensembles, urbanistiques, architecture sacrée mais également projets écartés sont assemblés de manière chronologique dans une première partie, puis plus thématique dans une seconde, mais toujours de manière très personnelle, selon les principes du Modulor (système de mesure à l’échelle de l’être humain, inventé par Le Corbusier).

L’exposition ne se veut ni une illustration littérale de L’Atelier de la recherche patiente, ni une présentation exhaustive des éléments convoqués au fil des pages. Il s’agira plutôt d’un point de départ pour embrasser l’œuvre. Ouvrages, projets, maquettes, peintures, sculptures… seront exposés au sein d’un parcours thématique, scénographie par Jacques Sbriglio, à même d’éclairer à la fois la pensée et le parcours de leur auteur, mais aussi son engagement pour son siècle, tout en présentant ses liens avec le milieu artistique, mais aussi ses amis et collaborateurs. Un catalogue sera également publié (éditions musée Soulages).

La conférence donnée pour les Amis de Paris sera l’occasion de découvrir l’exposition, ainsi que l’œuvre de Le Corbusier. Commissariat de l'exposition: Jacques Sbriglio, architecte et spécialiste de l’œuvre de Le Corbusier et Aurore Méchain, attachée de conservation du patrimoine, directrice adjointe du musée Soulages

Partagez