Humour dans la 12 ème dimension !!

Galadrielle, originaire de Decazeville, fréquente de manière assidue tous les milieux festifs aveyronnais, que ce soit dans la Capitale, ville de lumière, ou ailleurs.

Les soirées folklore, la nuit Arverne, la nuit du Rouergue, les soirées beaujolais, blind-test, pull-moche, journée sportive, marché des Pays de l' Aveyron, etc... Ces univers n'ont plus de secret pour elle.

Et puis, un soir d' Halloween, dans un bar aveyronnais, bien entendu, lors d'une énième sortie avec ses amis « Rabalaïres », elle rencontre une belle et ravissante sorcière, tout droit venue de Poudlard, l'école de magie et de sorcelleries. Désireuse d'autre chose, Galadrielle lui demande, discrètement, comment quitter ce monde Aveyronnais pour faire de nouvelles rencontres !

« Expecto Patronum ….! » notre belle sorcière lui indique aussitôt l'adresse d'un club sportif à Paris pour exaucer son souhait. Le lendemain, notre sympathique Galadrielle, rejoignait un club de basket Parisien

Arrivée au centre sportif, elle fait aussitôt la connaissance d'une jeune fille qui attendait devant le gymnase. Après être passée au vestiaire, elle entame une discussion amicale avec l'inconnue.

Après l’échauffement, puis quelques exercices et lancés de paniers, 12 réussis d'affilée par Galadrielle, commence un petit match.

Le coach remarque aussitôt que les deux jeunes filles ont un excellent jeu. Il décide de les inscrire dans la même équipe.

Après plusieurs échanges, les discussions vont bon train sur les animations parisiennes, les sorties, les nouvelles rencontres, les soirées animées et la perspective de nouvelles amitiés non aveyronnaises pour Galadrielle.

Le coach, remarquant la belle entente, et le bavardage intensif, décida de séparer ces deux nouvelles copines pour le bien et l'efficacité de l'équipe. Malgré leurs contestations et faisant remarquer à haute voix qu'elles ne se connaissaient pas, rien ne put changer la décision de l’entraîneur.

Fatiguées par ces matchs et agacées par ce coach médisant, les jeunes filles se retrouvent au vestiaire pour décider d'organiser une 3 ème mi-temps festive.

Fatiguée mais boostée par ses nouvelles rencontres, Galadrielle est enfin récompensée par la découverte d'un nouvel univers. Dès lors, elle conte à ses équipières son passé et son intérêt pour le basket.« Voilà, je viens de Decazeville, une ville de l' Aveyron où j'ai pratiqué le Basket pendant 10 ans. Je suis heureuse de faire de nouvelles rencontres avec vous !!»

C'est alors, que la jeune basketteuse rencontrée dès l'entrée du gymnase et avec qui elle venait de jouer, lui rétorqua :

« Mais c'est génial, ma chère Galadrielle !! Je suis de Bozouls et je crois que nous avons joué ensemble quand nous étions dans nos club respectifs en Aveyron !»

C'est alors, que près de la porte du vestiaire, Galadrielle, les yeux écarquillés, aperçut dans la pénombre, la belle et malicieuse sorcière qui lui désignait du doigt une autre joueuse également aveyronnaise.

S'approchant de Galadrielle et tout en ricanant, la sorcière assise sur son balai, lui souffla à l'oreille : « Le sort en est jeté ma fille....Tu es Aveyronnaise et Aveyronnaise tu resteras et n'oublie pas...les Aveyronnais sont partout, ici et ailleurs » !

Médusée, c'est bras dessus bras dessous, que Galadrielle et ses deux nouvelles amies, s'en allèrent rejoindre le clan des Oustaliens, rue de l'Aubrac, où était inscrit au fronton de l'immeuble :

« Bienvenue en Aveyron ! »

Partagez